Sommaire

l'ail

Est-ce que l'ail a une action vermifuge ?

Non, absolument pas, il s'agit d'une légende non fondée, qui circule et qui se diffuse sur certains forums, propagée par des personnes n'ayant pas de connaissances approfondies sur le sujet.

Voici une expérience simple, que tout le monde pourra réaliser et qui convaincra les plus sceptiques.

Il vous faut un petit bocal :


Enlevez le joint, le couvercle et le mécanisme.


Placez dans le fond de la viande hachée et enfoncez 6 gousses d'ail épluchées.
La volume de l'ail est très conséquent, pour une mise en évidence indiscutable.


Placez le couvercle sur le bocal, sans le joint, posez celui-ci en hauteur, par exemple sur le couvercle d'un container d'ordures ménagères, coiffez le tout avec un cache-pot noir, avec une grosse pierre dessus, ceci pour qu'un chat n'y accède pas et renverse l'ensemble.
Le cache-pot noir va faire augmenter la température par les rayons solaires et accélérer le processus : L'ail va transmettre une forte odeur à la viande et celle-ci va rancir.

Laissez ainsi durant un à deux jours.
Pour information, cette expérience a été menée à 25°C ambiant.

Ensuite, enlevez le couvercle du bocal, une forte odeur d'ail et de viande rance s'en dégage, remettez le cache-pot, et mettez une cale sous sa base, espaçant de 2cm le cache-pot de son support, puis remettez la pierre.

Ceci parce qu'une mouche n'aime pas pondre à découvert, n'ayez crainte, une mouche reperd l'odeur de la viande à des distances très importantes et saura trouver le chemin, même par un infime interstice.


Rapidement, plusieurs mouches ont pondu, sur la photo de gauche, on remarque plusieurs amas d'oeufs, sur la photo de droite grossie, le nombre d'oeufs en forme de grains de riz est conséquent, il ne faut pas attendre d'avantage car il y aurait une trop grande prolifération de larves et cannibalisme.


De 24 à 48h00, (en fonction de la température), les larves naissent.
Les larves sont minuscules, même avec une passoire la plus fine elles arrivent à s'échapper.
Nous avons trouvé la solution avec un filtre à café permanent en nylon.
Il est indispensable que le filtre soit plaqué bien droit sur le bocal et maintenu avec un gros élastique.

 
Posez le bocal sur le fond du cache pot, les vers préfèrent l'obscurité, couvrez avec une dalle de carrelage ou une planche, en ménageant un petit espace, il faut de l'air.

 
Sur cet extrait de vidéo, les vers ont un développement absolument normal, zéro décès, l'ail ne les incommode nullement, ils se promènent dessus et soulèvent les gousses.

 
Au bout de quelques jours, les vers ont mangé toute la viande, ils ont laissé l'ail et les petits bouts de nerfs dans la viande.
Alors, pour poursuivre l'expérience, ajoutons par dessus les vers et la mélasse de la viande hachée et au lieu de mettre des gousses entières, mélangeons très généreusement de l'ail émincé, ainsi qu'une belle tranche de cervelas à l'ail.

Alors là, vu la quantité d'ail dispersée dans le bocal depuis le début de l'expérience, on devrait remarquer un effet !!!


Il n'en est rien ! La préférence première est la viande, la tranche de cervelas n'est pas touchée... Pour le moment.


Finalement, tout sera absorbé en trois jours.
Ceci parce qu'un ver ne possède pas de dents, il sécrète un enzyme qui fait fondre les cellules de viande qu'il absorbe ensuite.
Comme le ver n'est pas stupide, dans le cervelas, il y a bien sûr de l'ail broyé mais aussi des colorants, des exauceurs, des conservateurs, des agents de sapidité, etc., il n'y touche pas, alors, la séparation de ce qui est consommable prend plus de temps.
En finale, tout ce qui a été écarté, ail compris, se retrouve au fond du bocal, augmentant le volume de la mélasse.
Véritables épurateurs, il n'y a plus d'odeur de viande en putréfaction, seulement une forte odeur d'ail.


Pour remercier nos sympathiques participants à cette étude, plaçons sur la mélasse, un beau morceau de viande fraîche, très nerveuse et observons.


En trois jours, ils ont consommé la viande, il ne reste qu'un amas de nerfs.
Remarquez la modification qui s'opère, bien repus, ils en sont au stade de la métamorphose, leur peau se durcit et prend une couleur ambrée, rouge, marron, en fonction de l'évolution liée à la quantité de nourriture absorbée par chacun.

De ces enveloppes appelées "pupes", sortira une nouvelle génération de mouches.

Si vous faites cette étude, vous remarquerez sans contestation possible, que de l'éclosion des oeufs à leur transformation en mouches, l'ail n'a eu aucun effet néfaste à leur développement.


Pour information : Cette étude a été menée sur 25 jours, une fois encore, la durée est liée à la température ambiante.

400g de viande, cervelas inclut, ont été nécessaires.

Lors de l'étude, il faut être rapide pour prendre les photos car dès que le bocal est sortit du cache-pot, par photo-migration, les vers se réfugient rapidement au fond du bocal sous la mélasse.


Les vers intestinaux du spectre des ascaris et de celui des ténias fonctionnent sur le même principe, pour les atteindre, il est hors de question d'employer des recettes de grand-mères qui ne fonctionnent pas mais des vermifuges sérieux, basés sur des molécules paralysantes.
Ainsi, la reproduction est éradiquée et les vers paralysés sont évacués dans les fientes.

Mais attention ! Un vermifuge non dosé en fonction du poids, par exemple administré en eau de boisson, présentera toutes les malchances de provoquer une auto-résistance, il deviendra alors difficile de venir à bout d'une infestation parasitaire.

Bien entendu, si votre élevage est important, il est difficile de traiter au cas par cas, l'emploi d'un vermifuge en eau de boisson reste une solution mais les sujets n'ayant pas été débarrassés de leurs vers devront être traités individuellement.
Pour cela et avoir les meilleures chances de réussite, veuillez vous renseigner auprès de votre vétérinaire, qui connaît les vermifuges, ou contactez-nous.


Suppléments

Nous avons lu sur plusieurs forums, des posts de participants indiquant que pour vermifuger les poules, il suffisait de faire macérer deux à trois gousses d'ail dans une bouteille d'eau et de donner cette eau en boisson.
D'abord, l'ail ne fond pas ! Ensuite, la quantité est infinitésimale étant donné la concentration d'ail que nous avons employé dans cette étude, il y a donc lieu de rester très méfiant sur ces affirmations du vermifuge à l'ail et que dans ces conditions, les autres affirmations, des mêmes auteurs, sont à suspecter vivement.

Peut-être que l'ail éloigne les sorcières et les vampires, regrettablement, nous n'avons pas pu étendre l'expérience sur ce point, notre département étant démuni de sorcières et de vampires !!!

Si vous ne faites pas l'expérience décrite, vous aurez au moins remarqué que lorsque l'on oublie une tête d'ail dans un endroit de la cuisine, celle-ci moisit :

Les jardiniers savent parfaitement qu'il ne faut pas planter d'ail dans un terrain humide car cela moisit.
Il est donc évident que l'ail n'est pas un fongicide !
En plus, de petites bêtes courent dessus, ce n'est donc pas plus un insecticide.
Il y a même des parasites, en particulier "Suillia lurida Meigen" qui attaquent les gousses d'ail en culture.

Néanmoins, l'ail est bénéfique à l'homme et aux gallinacés, en voici quelques propriétés:
Vitamines A, B1, B2, C, E.
Huiles essentielles.
Glucides.
Sélénium.
Composés soufrés.
L'Ajoène, antibiotique naturel mais dont il faut ingérer une grande quantité d'ail pour un effet assez faible.
Favorise le système cardio-vasculaire avec une réduction de l'hypertension artérielle.

Bien entendu, l'ail "frais" possède les plus grandes propriétés, il faut l'acheter dès le mois d'août, chez un producteur, non dans une grande surface, en majorité importé et traité anti-germinatif, soit, ayant reçu une pulvérisation ou un trempage dans du désherbant total.

L'oignon apporte également des substances intéressantes pour les gallinacés, vous trouverez des exemples de pâtées riches dans l'espace des membres.

Sommaire