Ulcères et abcès.

 

Il faut faire la différence entre un ulcère et un abcès.

Ulcère :

Un ulcère est une plaie qui ne se referme pas, qui peut se former sur la peau, un organe, une muqueuse.

Un ulcère peut s'étendre en surface ou il peut creuser et atteindre d'autres organes voire les os.

Un ulcère peut être la conséquence d'une blessure, d'une brûlure ou d'un frottement, par exemple lors du décubitus, (période de repos), chez l'humain alité trop longtemps, il y a présence d'escarres appelés également ulcères de décubitus, chez les gallinacés, s'il y a une faiblesse dans les pattes, l'abdomen frotte le perchoir, une plaie apparaît puis passe en ulcération.

Au premier stade, la lésion a une forme de cratère, cette lésion s'agrandit car les cellules de la peau ne se reproduisent plus, souvent par un déficit d'hormones de croissance par anomalie de la thyroïde.
La peau, l'épiderme et le derme se nécrosent progressivement.
Le traitement consiste à débrider la plaie, c'est à dire enlever les cellules mortes, afin que les cellules saines puissent se reproduirent, on adjoint des substances ayant une fonction de cicatrisation.


Abcès :

Un abcès est une réaction inflammatoire avec production de pus, suite à une petite plaie, brûlure, piqûre de ronce ou d'insecte, soit une lésion par laquelle des bactéries ont pénétré.

Il y a alors combat entre les défenses immunitaires et les bactéries, d'où production de pus sous cutané.

Le pus étant composé de cellules, d'anticorps détruits et de bactéries mortes, parfois au centre de ce pus, il subsiste une activité de bactéries bien vivantes.

On le remarque souvent lors d'abcès plantaires, une poule marche sur une épine, un abcès se forme dans le coussinet, si on intervient pas rapidement, le pus devient caséeux, puis il y a fistulation, (création d'un tunnel), par lequel l'infection atteint les poches interdigitales, (formation de boules entre les doigts).


Ulcères infectés :

Où cela se complique, c'est qu'un ulcère peut se combiner avec un abcès, c'est alors l'ulcère infecté, il est alors difficile d'en venir à bout.

Etude d'un cas :
Une poule nommée Mémère vivait dans de très mauvaises conditions car son propriétaire n'aimait pas cette race.
Mémère dormait sur de la terre battue, sous une tôle ondulée.
La voisine, membre de l'association ne supportait pas de voir Mémère vivre dans ces conditions déplorables et l'a recueillie.
En la manipulant, Marie-Hélène a remarqué une plaie sous l'abdomen et a tenté de la soigner, sans résultat probant.

Mémère nous a donc été confiée.
Nous avons diagnostiqué un ulcère infecté par un staphylocoque doré :

Sur cette photo on remarque que les rives de l'ulcère sont nécrosées, interdisant la repousse de la peau.
L'épiderme et le derme sont creusés en multiples endroits qui se sont infectés par la présence du staphylocoque, d'où une production de pus.
En premier lieu administration d'un antibiotique ciblant ce type de bactérie, afin d'éviter une septicémie.
Désinfection de la plaie chaque jour et application d'un gel cicatrisant + anti-bactérien.


Après 17 jours de soins, la production de pus est stoppée.

21 jours plus tard une croûte se forme, ce qui est un bon signe.


36 jours, la croûte continue de s'étendre avec en bordure quelques rejets de cellules épithéliales mortes, on remarque que des calamus, (bases des nouvelles plumes), repoussent mettant en évidence que le derme n'est pas mort.

48 jours, la plaie est presque refermée, les calamus continuent de pousser, Mémère va pouvoir retourner chez sa propriétaire qui continuera les pansements car Mémère commençait à déprimer après avoir passé 50 jours dans un box, pouvoir sortir et retrouver son environnement accélère la guérison.

Ce cas démontre qu'un ulcère infecté est difficile à soigner car il s'agit de deux pathologies conjointes, il faut alors s'armer de patience et ne pas se décourager, il faut surtout une asepsie maximale car même sous antibiotiques, une plaie ouverte peut se sur-infecter avec un germe antibio-résistant, pour éviter cela, la plaie doit être protégée par une compresse imprégnée, recouverte d'une bande cohésive, ce qui représentait une difficulté, l'ulcère se trouvant sous l'abdomen, derrière les pattes et à trois centimètres de l'anus donc bien calculer pour que la poulette ne soit pas entravée pour marcher et qu'elle puisse faire ses besoins sans se souiller :

Retour