Retour

Les maladies tumorales :

Poules et coqs ne sont pas exempts de cancers ou maladies tumorales, il y a phénomène d'amplification avec l'emploi des nourritures déshydratées.

Comme chez l'humain, il y a différentes pathologies, (la pathologie est l'étude des causes et des symptômes des maladies).

A la suite d'un facteur X, il y a formation d'une tumeur, très souvent bénigne, il est alors possible d'en pratiquer l'ablation, sinon, la tumeur devient maligne, elle libère ensuite des métastases dans l'organisme, qui provoquent un cancer généralisé.


Mal de notre époque, "la maladie tumorale" due à une alimentation chimique.

Vulgarisation du syndrome :

Lors de la croissance d'un organisme, les cellules se multiplient à grande vitesse.
Parfois il y a des cellules non conformes, dans ce cas, les Lymphocytes, (protection immunitaire qui fabrique les anticorps), détruisent ces cellules incompatibles.

La plupart des miettes de démarrage et granulés chimiques contiennent des substances, voire des hormones de synthèse, qui accélèrent encore la multiplication des cellules, tout en réduisant la présence des Lymphocytes ceci créant un déséquilibre.

Il en résulte que les cellules, non conformes, ne sont pas détruites, elles s'installent dans les tissus et forment des amas que l'on appelle micro-tumeurs.

Ceci se produit lors de la croissance, si un poussin absorbe ces substances, ne serait-ce qu'une semaine, le compte à rebours est lancé : Il n'y a pas de retour arrière possible.

L'espérance de vie dépendra de l'implantation des micro-tumeurs : Si elles sont présentes dans des organes vitaux ou sur le système nerveux central = 6 mois.
Si c'est au niveau des tissus musculaire, l'animal perdra la vie à l'âge de deux ans, certains sujets très robustes iront jusqu'à trois ans.
Passé trois ans, l'animal pourra avoir une espérance de vie normale, ceci est dû a une production importante de Leucocytes qui ont le temps de détruire les amas cellulaires non conformes avant les formations tumorales mais le nombre de cas est rare, de l'ordre de 2%.

A titre d'exemple sur l'emploi des hormones de synthèse, actuellement, une société d'élevage industriel bien connue, produit des poulets de consommation à prix défiant toute concurrence, grâce à l'emploi d'hormones de facteur X10, c'est à dire que l'animal est abattu à 38 jours et pèse 1,2Kg !
Avec une alimentation traditionnelle et naturelle, à 38 jours, ce même animal serait encore un poussin pesant 120grammes... Cherchez l'erreur !

On gardera à l'esprit, que lorsqu'un enfant humain présente un déficit de croissance, on emploi des hormones de synthèse, remplaçant celles que l'on prélevait sur des cadavres humains, avec les risques de rejets que cela encourait ainsi que les transmissions de virus.

Néanmoins, le spécialiste accompagne toujours un traitement hormonal, avec un traitement anti-tumoral, (chimiothérapie), avec des analyses fréquentes, afin de connaître le taux des Lymphocytes : Si les Lymphocytes B sont inférieurs au seuil limite, il y a risque de leucémie, (cancer du sang).

Pour les gallinacés, la chimiothérapie, on ne sait pas encore faire !!!


Les symptômes :

Dans le cas d'organes vitaux atteints, la mort est subite, sans symptômes apparents, par exemple un AVC, (Accident Vasculaire Cérébral), qui se traduit par une hémorragie interne.

Dans le cas musculaire, l'animal devient indolent, mange peu, ensuite, il reste souvent couché, des paralysies d'une patte ou des deux surviennent, on remarque également des paralysies du cou, une cachexie progressive des muscles pelviens, parfois un abdomen gonflé et mou, signe d'une ascite, après épuisement, l'animal meurt lentement.

Les photos ci-dessous désignent un coq et une poule, ces sujets sont sains.

A gauche, un coq, on note les deux testicules de couleur rose, le cercle bleu montre l'un des deux déférents qui conduisent le sperme aux orifices éjaculatoires.
A droite, une poule, le triangle jaune est la grappe ovarienne, au-dessous, deux jaunes, en phase de devenir des oeufs.
Au-dessus et de chaque côté, les poumons bien roses avec au centre le coeur qui est normal.


Ces photos désignent des sujets atteints de la maladie tumorale, nul besoin d'être spécialiste pour discerner les dégats occasionnés.

En haut et à gauche un coq qui a mangé des miettes de démarrage au stade poussin.

Les testicules sont d'un brun violacé, entre deux, une tumeur importante.

Au-dessus des testicules, on remarque une péricardite sur le coeur, d'autres tumeurs sont présentes dans tout l'abdomen.

En haut et a droite une poule qui a été également nourrie aux miettes déshydratées.

La grappe ovarienne est en partie détruite, de nombreuses tumeurs sont présentes, le coeur, tout en haut, est atrophié.

Photo du bas et à gauche : Coupe d'un testicule et de sa tumeur.

Photo du bas et à droite : Vue rapprochée de la grappe ovarienne contenant de multiples tumeurs.


Nous n'avons pas remarqué de telles pathogénies, lorsque les poussins ont reçu une alimentation naturelle et que devenus adultes ils ont été nourris avec des granulés chimiques, toutefois, fautes d'éléments probants, est-il raisonnable d'écarter la nourriture naturelle ?
Après tout, si vous possédez un petit élevage sympathique, nous ne voyons pas l'intérêt d'employer une alimentation chimique...
C'est vous qui mangez les oeufs, ne l'oubliez pas !

L'oeuf est le reflet de la bonne santé de la poule; pour obtenir des poussins forts et vigoureux, l'oeuf doit contenir de bonnes protéines, des vitamines, oligo-éléments et substances indispensables à la vie.


Outre les tumeurs se développant suite à une alimentation chimique, d'autres types de tumeurs peuvent être présentes dans un organisme, leur implantation peut provenir à la suite de disfonctionnements variés :

Congénital, (de naissance), cellules non conformes qui se rassemblent pour former des amas.

Traumatismes : Chocs, chutes, coups de becs, etc..

Blessures, piqûres d'insectes ou boutons non soignés : Infection, abcès, furoncle, anthraxe = Tumeur bénigne qui devient maligne, exemple : Abcès plantaire.

Suite à une maladie respiratoire non ou mal soignée, exemple : Tumeur post-orbitale.

Maladie virales : Marek, Newcastle, etc..

Pontes internes.

Ces tumeurs étant la conséquence de différentes pathologies, elles sont décrites dans les autres pages du site.

A retenir : Lorsque l'on repère une petite boule suspecte sur le corps, les pattes, la tête d'un animal, il ne faut pas attendre et en faire faire l'abblation avant la malignité, c'est à dire la diffusion dans tout l'organisme de métastases, ce que l'on vulgarise par "cancer généralisé".

 Retour