Retour

Témoignages

Nous ne sommes pas des robots répondeurs avec une voix synthétique.
Nous sommes à votre écoute pour les problèmes de vos animaux et faisons tout notre possible pour vous apporter des solutions dans les meilleurs délais.
Une fois que l'animal a retrouvé la santé, nous sommes souvent oubliés...
Un petit message de satisfaction est toujours apprécié.

En supplément, ceci peut aider une personne se trouvant dans une situation similaire à celle que vous connaissez ou avez connu.
Ce sont aussi des témoignages d'amour envers les animaux, si vous vous adressez à SOS Gallinacés, cela prouve que vous les aimez.

Un petit texte, votre prénom, votre département et vous envoyez à :
Témoignages.

 


Sophie et Cécilia (17) Charente Maritime

Il y a quelques mois, une de nos poulettes, Suzette, s’est infectée le dessous de la patte…
Nous avons donc une nouvelle fois fait appel à «Sos Gallinacés » .
Son état a vite empiré et Stauk et John ont dû l’opérer.
L’intervention a été longue et difficile mais ils ont réussi grâce à toutes leurs compétences.
Stauk et John en ont pris soin chez eux pendant une semaine puis ils nous ont soutenues jusqu’à la guérison complète de Suzette.
A l’heure d’aujourd’hui, c’est un tel plaisir de la voir à nouveau avec ses copines, pleine d’énergie.
Encore merci à vous deux, pour votre disponibilité, votre soutien et surtout merci de mettre tout votre savoir et tout votre cœur au service des gallinacés.

Si vous aimez vos «boules de plumes » n’hésitez surtout pas à adhérer à cette formidable association.


Celia (88) Vosges

Je témoigne a mon tour !!!

Apres avoir perdu un trio de mes petites poules préférées ( combattants anglais moderne nain) et suite a des visites chez un vétérinaire qui s obstinait a me dire " oh vs savez quand les poules st malades ..." sous entendu c est foutu ! M enfin il ne s est pas gêné pour me vendre des médicaments hors de prix ciblant volailles lapins et veaux et a mettre ds l eau de boisson ( bjr le dosage et du coup même mes poules saines buvaient dedans ..)

Bref un nouveau trio arrive a la maison et bam même scénario .. bêtement je récidive auprès de mon veto ... mais voyant que ça n améliorait rien bien au contraire j ai décidé de contacter sos gali !!

Stauk m a gentillement accueilli et a tt de suite pris les choses en main en me conseillant un traitement adapté ... mais surtout en prenant le tps de me rassurer ( oui j étais plutôt pessimiste) et en me conseillant tt pleins de choses ! Le premier traitement ( pour le coup commencé un peu tard ) n a pas eu l effet escompté ... et ma petite poulette n a pas tenu le coup ... mon coq a passé le cap mais restait très fragile et amaigri .. donc bam traitement de choc !!! Et apres 21 j de soin et de chouchoutage ( tjs sur les conseils de Stauk) coco a vaincu la maladie et il passe la jnée avec ses poupoules mais encore les nuits a la maison !!

Bref évidement je suis devenue membre !!! Et comme déjà dit je suis rassurée de savoir qu il y a qq un sur qui je peux compter en cas de problème ds ma petite basse cours !!!

D ailleurs en passant, les produits antiparasitaire et antigal sont super efficaces (comparé aux autres que j avais !!)

Je veux aussi dire qu'il y a un super suivi ... Stauk prend des nouvelles regulierement et rappelle systématiquement suite a un message sur repondeur!!

Bref je vous adoooore SOS galinacés !!!!


Sylvie (13) Bouches du Rhône 30/10/2016.

Bonjour,

J'ai appelé SOSGALI mi-octobre après avoir perdu brutalement une de mes poules et constaté qu'une deuxième était très malade.
J'ai eu Madame Meyer au téléphone qui a diagnostiqué une affection respiratoire d'après mes observations.
Elle m'a proposé un traitement : anti-inflammatoire+antibio pendant 10 jours. Je suis allé chez mon véto pour obtenir une ordonnance, j'ai du insister pour avoir un antibio en comprimés.

Au bout de 10 jours de traitement la cocote allait beaucoup mieux, elle est retourné au poulailler où ses copines l'ont accueillie comme une intruse mais ça c'est vite arrangé.

Je décide d'adhérer à l'association car cela me rassure de pouvoir appeler des personnes compétentes. C'est d'ailleurs ce que je vais faire de suite car il y a maintenant une poule qui boite parmi mon cheptel de 7 poulettes. Dure dure la vie d'éleveur !!!


Mariarosa 22 (Côtes d'Armor)

Bonjour,

Je tiens à remercier l'association Sosgali et John pour sa gentillesse, sollicitude et professionnalisme.
J'ai un petit coq soie qui a commencé à boiter suite à un ongle cassé.
J'ai bien désinfecté mais après une semaine le coq n'arrivait plus à tenir debout.

J'ai donc appelé l'association; John m'a donné un antibiotique et un traitement pour les vers du jabot.
Tout cela il y a plus d'un mois.
Le coq prend toujours son antibiotique, avec des hauts et des bas; il mange à nouveau tout seul, il commence à bouger ses pattes et le plus important, tous les matins donne audience à ses poulettes, assis comme un roi.

Donc un grand merci pour votre patience, (j'ai appelé plusieurs fois et en plein mois d'août) et vos conseils.
Heureusement qu'il y a une association comme la vôtre, toujours à l'écoute !


Catherine 05 (Hautes Alpes).

Merci beaucoup John

Vous êtes à l'écoute du moindre problème et vos traitements sont toujours d'une grande efficacité, bien plus que ceux du vétérinaire!!!

Le prix de l'adhésion à SOS gallinacés n'est rien comparé au prix des vétos.
La véto m'a fait payer 100 euros pour un diagnostic de prolapsus (diagnostic que vous m'aviez dit avant) sans rien lui faire!!!

Il a été incapable de me soigner mes poules quand elles avaient des problèmes pulmonaires alors que votre traitement me les a toutes guéries.

On peut vous joindre tous les jours, y compris les weekend : Combien payerions nous chez le véto?

Je vous dis donc infiniment merci et j'espère de tout cœur que votre association pourra encore continuer très longtemps.

Je vous souhaite bon courage

A bientôt


Carole (Val de Marne).

Désemparée devant l’état de ma petite poule Bantum naine, j’ai appelé SOS Gallinacés pour chercher de l’aide.
Suivant les conseils gentiment donnés, (le fait de vouloir sauver une poule n’est pas comprise de tout le monde..), avec l’aide d’une pharmacienne pour trouver la méthode pour administrer 1/8 d’un comprimé, (elle ne pèse que 200g), Penny est sous antibiotique et anti-inflammatoire depuis jeudi matin...
Et elle va mieux !
Je ne sais pas encore si elle est sauvée, elle tousse encore et crache ses glaires, mais elle mange et commence à sortir dans son enclos.
Reste à régler le problème de l'attaque des parasites externes.

Merci, sans vous je pense elle ne serait plus là aujourd'hui.


Murielle, Aveyron (12)

Bonsoir,

Je viens juste glisser un petit mot de remerciement à Madame Meyer qui m’a si gentiment conseillé cet après midi pour mon coq Jules, même s’il n’est pas sorti d’affaire puisque je n’ai commencer le traitement que ce soir, la gentillesse dont elle a fait preuve au téléphone me redonne espoir de sortir Jules de ce mauvais pas, je ne manquerais pas de vous donner des nouvelles.

(J’ai trouvé un pharmacien sympa qui m’a avancé les antibiotiques)

Murielle


Petites nouvelles de ma cendrée qui avait eu un prolapsus le 10 juin. Suite à vos conseils, bien apprécies, partagés et appliqués, elle va bien et aujourd'hui un oeuf ENORME, 77 gr. Avec quelques traces de sang dessus, certes , mais tout c'est bien passé pour elle. J'espère que les traces de sang ne sont que conséquences de son problème début juin. Encore merci pour vos conseils. Ci joint photo de l'oeuf impressionant

Amicalement

MARIJO


Cendrine et Franck (39)

Nous avons découvert l'association SOS Gallinacées le 15 décembre 2014 lorsqu'une de nos poules s'est faite attaquée par une buse.
Elle était dans un piteux état, mais nous voulions lui donner une chance de survie.
Ramenée au chaud à la maison, elle s'alimentait, buvait, mais ne marchait pas, se tenait couchée sur le côté.
Au bout de quelques jours, j'ai fait des recherches sur le net et suis tombée sur cette association.
John, que j'ai appelé, sans être membre, m'a très bien conseillé et j'ai suivi à la lettre ses conseils.
Au bout d'un mois, notre petite poulette reprenant des forces, nous l'avons réintégré dans le poulailler, la tenant encore à l'écart des autres car encore incertaine sur ses pattes.
Mais 2 semaines plus tard, elle ne se tenait à nouveau plus debout et perdait beaucoup de plumes.
Retour direct à la maison.
Entre temps, nous sommes devenus membres de l'association car nous avons vu à quel point les connaissances de John et Stauk sont impressionnantes et sont d'une aide nécessaire à tous ceux qui aiment leurs bêtes.
Je joins tout de suite John et il m'explique que les blessures provoquées par la buse ont dues occasionner une arthrite bactérienne à notre poulette.
Un traitement long et contraignant, surtout pour notre poule, est mis en place.
On est fin janvier.
Nous sommes le 23 mars 2015, notre poule a retrouvé ses copines depuis 15 jours et tout se passe bien malgré une légère hésitation dans la marche du coté gauche, mais elle est sauvée et a retrouvé sa petite vie tranquille avec les autres.

Nous tenons à remercier Stauk et John qui sont vraiment formidables autant pour leurs compétences impressionnantes que sur leur côté humain car pour beaucoup de personnes, une poule est idiote et ne représente rien mais pour nous, ce sont des êtres vivants d'une compagnie très agréable.

Stauk, avec ses conseils sur une autre poule qui a une ascite, m'a permis de la maintenir en vie pour l'instant, même si elle ne fait pas d'oeufs depuis que nous l'avons mais qui est tellement adorable que nous faisons tout pour qu'elle vive sa vie le plus longtemps possible.

SOS Gallinacées nous a sauvé 2 de nos petits poulettes et nous a donné des conseils précieux pour toutes les autres.
Ils sont vraiment formidables.


Sophie, Charente Maritime (17)

Ma petite “Craquotte”, une poule soie de 9 mois n’a pas bien commencé dans la vie.
En effet, elle est née avec un bec en ciseau et a donc beaucoup de difficultés à se nourrir toute seule.

Malgré cette frustration de ne pas arriver à attraper ce qu’elle veut comme toutes les autres, elle reste joyeuse et pleine d’entrain.

Malheureusement, il y a quelques semaines, elle a attrapé une capillariose et a faillit mourir.
Heureusement, Stauk et John qui nous avaient déjà bien aidés en nous expliquant gentiment et patiemment comment poncer correctement son bec pour un peu améliorer son handicap, ont sauvé notre petite Craquotte.

Ils nous ont immédiatement rappelés dès qu’ils ont pu pour nous donner la marche à suivre, le nom du médicament et la posologie pour la guérir.
Heureusement qu’ils étaient là pour nous aider.
Sans eux, je ne sais pas ce qu’il serait arrivé...

Alors encore mille mercis Stauk et John.

A vous qui aimez vos poules, n’hésitez pas un seul instant à adhérer à l’association.
On se sent moins seuls et vos poules seront entre de bonnes mains.

Pour ma part, je vais sans attendre faire un petit don bien mérité pour à mon tour aider Stauk et John à sauver d’autres petites poulettes comme Craquotte.


Céline Lot et Garonne (47)

Un grand MERCI à l’association Sosgali.
Ma « cocotte » une poule pondeuse rousse, est sauvée.

J’ai trouvé auprès de cette association une écoute surprenante.
Après un juste diagnostic, pas à pas j’ai été guidée avec patience, se mettant à ma portée pour bien m’expliquer comment je devais procéder pour la soigner, insistant sur les précautions à prendre et les erreurs à éviter.

Ma poule avait une capillariose du jabot.
Je devais introduire délicatement le médicament à l’aide d’un tuyau dans l’œsophage ! La pharmacie a rapidement mis à ma disposition le médicament, mais impossible de trouver le tuyau adéquat, tout le personnel de la pharmacie s’est mobilisé pour finalement trouver un tuyau pour le lendemain.

Rapidement « cocotte « a retrouvée sa vitalité.
Merci pour votre guidance, merci pour les renseignements donnés sur la maladie, Merci d’aimer les poules.

Céline


Laurence du Var (83)

Je tiens a vous remerçier pour votre aide et votre ecoute, grace a vous mon petit coq sabelpoot Mario va très bien, sans vous je ne sais pas si j'aurais pu agir de manière aussi rapide et efficace, merci encore pour votre aide et votre gentillesse.
Une photo de Mario avec sa petite poulette Iris :)


Sophie (33)

Bonjour,

Un grand merci pour avoir sauvé ma petite braekel de trois mois qui avait des vers dans le jabot.

J’ai commencé le traitement il y a trois jours elle mange fait sa toilette et ne pense qu’à aller jouer avec ses copines.

Je suis vraiment heureuse mais triste aussi de ne pas vous avoir connu avant car j’ai perdu lola ma petite Nègre-soie et ma petite Brahma quelque jours avant.

Je suis contente d’etre devenu membre vous êtes formidables et vos conseils sont super.

merci merci merci.


Melle Posco des bouches du rhone (13).

Un grand merci d'avoir pris le temps de répondre à mes nombreuses questions.

Nous y voyons beaucoup plus clair grâce à vos conseils.
Merci.


Catherine du département (69).

Un grand merci à SOS Gali pour votre grande compétence et votre disponibilité envers nos titis.
Membre depuis peu, je suis très heureuse d'avoir adhéré.

Mon petit coq soie est sauvé et une poule est en train de guérir grâce à vos précieux conseils. Vraiment, vous êtes formidable !!!


Marie.

Bonjour, pour Noël ma fille m'a offert un couple de Nègre-soie magnifique de couleur faisan doré.

A la maison tout le monde vit en liberté en bonne entente, sauf qu’un midi en rentrant du travail comme d'habitude, je les compte et horreur il me manquait la jolie Nègre-soie rousse, me voilà à arpenter le terrain par un froid ibérique et au bout d'une heure je trouve ma pupuce dans le champ quasi glacée, j'ai cru qu’elle était morte, je la prends alors pour l'enterrer et voilà qu’un petit souffle sort de son bec.
Elle est gelée et toute raide je la monte vite à la maison et l'entoure de mon anorak et je la pose sur moi pour qu’elle se réchauffe, elle ne bouge plus et horreur, des centaines de petites bêtes rouges courent sur moi son cou en est couvert burkkkkk.
Je commence à m'affoler je téléphone vite, Stauk me répond très gentiment et me donne la marche à suivre.
Ma pupuce est en état de choc, surement attaquée par un des chiens, je la pèse, dur dur, 713 gr la bichette, je lui administre le traitement anti-douleur préconisé et je reste près d'elle, je lui parle relayée par les enfants.
Nous l'installons dans la salle de bain près d'un soufflant pour la rechauffer, moi qui soigne les humains me voilà infirmière pour poule, je passe ma nuit à la surveiller, elle boit à la seringue et au matin ……
Miracle ma pupuce inspecte la salle de bain en pleine forme, du coup elle repart avec ses copines ... . OUF !

MERCI MERCI de votre aide et de votre patience

Marie


Evelyne, Val d'Oise (95), 10 octobre 2012.

Merci Stauk d'avoir soigné ma jeune Nègre -soie "Fripouille" qui souffrait d'une petite infection.
Son traitement a été efficace et depuis une semaine , elle pond consciencieusement des petits oeufs blancs délicieux.

Je pense que son ami "chic" énorme coq, (sans race), de 3,5kg n'aurait pas supporté de perdre son "doudou".

Je vous embrasse,

Evelyne


Mathilde, Orne (61), le 26 juin 2012

Bonjour,

Il y a une semaine je découvrais un de mes poussins nés 3 jours plus tôt malade, il respirait avec peine, ne mangeait plus, ne buvait plus, ne bougeait plus.

Le soir je me couchais en disant au revoir au petit bonhomme.
Le lendemain matin le poussin était encore vivant et après avoir parcouru désespérée les forums de long en large pour trouver de l'aide je suis tombée sur le site, avec un numéro à appeler !!!

Là Stauk prend l'appel, m'a merveilleusement écoutée et conseillée.
La suite de l'histoire c'est qu'aujourd'hui mon poussin est guéri, qu'il a doublé son poids, et qu'il profite de sa jeunesse avec ses frères et soeurs.

Je l'ai prénommé Stauk, je suis certaine que ça lui portera chance.
Et moi je suis devenue membre d'une association extraordinaire.

Un immense MERCI pour votre écoute, vos conseils, votre investissement,votre soutient.
Je sais aujourd'hui que je ne suis pas seule si mes titis tombent malades et ça c'est énorme.

A très bientôt.


Marc, Charente Maritime (17), 25 juin 2012

Bonjour,

Je tenais à remercier chaudement l'association SOS gallinacées qui, par plusieurs fois et au contact de Mme Meyer, m'a permis de sauver des poules.
Habitant à la campagne mais pourtant dépourvu de vétérinaires ayant les connaissances nécessaires aux soins des poules, j'étais vraiment désemparé et impuissant la première fois où l'une de mes volailles est tombée malade.

Au gré de recherches sur le net, je suis tombé sur SOS, et je dois dire que leur expérience, leur expertise et leurs conseils ont été salutaires.
Je ne remercierai jamais assez l'équipe qui a toujours su faire preuve de dévouement et d'implication pour mes poules !

Sachant que la vie de cette association coûte de l'argent et qu'elle est composée de bénévoles, y participer financièrement, que l'on possède des poules ou pas, est une marque de respect et permettra d'aider ceux qui, comme moi, n'ont pas accès à un vétérinaire.
En ce qui me concerne, j'essaie d'aider l'association avec les quelques moyens dont je dispose.

Encore merci à vous !


Adeline, Essonne (91), 17 mai 2012.

A l'occasion du renouvellement de mon adhésion, je voulais remercier Stauk et John, pour leur dévouement et surtout leur témoigner de ma reconnaissance car il y a tout juste un an, je suis arrivé chez eux avec beaucoup de doutes et surtout très peu de connaissances avec mon petit poulailler que je venais de créer et qui me donnait du souci, (j'ai débuté avec 4 pékins et 4 soies et aujourd'hui mes titis se portent à merveille ... Même ma petite praline, (pékin née a la maison l'été dernier), qui nous a donné bien du souci cet hiver avec cette toux et ce râle qui n'en terminait pas ... J'ai eu très peur pour elle, car malgré nos traitements ... Il n'y avait pas beaucoup d'amélioration .... Mais nous avons gardé courage et en lui apportant tous les soins nécessaires, elle va très bien et à pris jusqu'à 150gr depuis cet hiver.... Et mon petit poulailler s'est bien agrandi, mes titis sont au nombre de 24 (11 p soies/11 pékins/ 2 faveroles et depuis peu 8 petits poussins pékins qui seront surement à donner cet été)...

Aujourd'hui je sais que je ne suis pas seule, avec mes petites poules car il est vrai que nous faisons figure d'ovnis en traitant nos poulettes comme nos "enfants " .... Ou presque !!! Mais elles méritent toute notre attention et nous le rendent très bien.

Encore merci à vous deux, votre association est d'un grand soutien .... Et je n'hésite pas à communiquer vos coordonnées dès que j'en ai l'occasion
MERCI.

Et voici notre PRALINE merci encore pour elle !


Mélanie, 27/03/2012
Val-d'Oise (95),

J'ai télèphoné cette semaine à l'association afin de trouver une solution pour ma poule Sussex (NOUGATINE) âgée d'à peine 1 an.
En effet depuis un mois j'avais remarqué que cette dernière toussait de temps en temps et dernièrement j'ai même constaté qu'elle avait la diarrhée.
Comme j'habite en ville, et que j'avais déjà rencontré un probléme similaire avec "doucette" ma poule de soie au mois d'octobre 2011, je savais que le vétérinaire qui soigne mon chien ne s'occupait pas des gallinacés et j'avais dû emmener ma poule à 50 km de chez moi chez un véterinaire spécialisé qui nous a couté une fortune, (le quadruple du prix du poussin)!!!

Doucette a quand même été soignée.

Pour revenir à NOUGATINE, je ne me voyais pas retourner chez ce spécialiste, alors j'ai commencé à regarder sur internet et j'ai vu de nombreux témoignages sur le probable décés des poules malades que j'ai vite pris peur, j'ai appelé dès le lendemain SOS Gali, (après avoir pesé ma poule) où les témoignages me semblaient les plus rassurants.

Mon correspondant dont je n'ai pas demandé le nom, dans un premier temps m'a rassuré en me disant que ma petite poule continuant à manger, boire et pondre normalement ne devait pas être très malade.

Il m'a dit d'aller acheter un médicament en pharmacie pour soigner sa diarrhée et de le rappeler le lendemain après avoir écouté d'eventuels bruits au niveau du dos et de la poitrine de NOUGATINE.

Chose faite le lendemain je l'ai rappelé et à ses dires, elle semblait prise au niveau des bronches .

Après m'avoir donné la liste des choses à aller acheter en pharmacie, la posologie de l'antibiotique et surtout le mode d'administration, (avec une seringue et un tube directement dans le jabot), me voilà le soir à l'ouvrage sur ma poule en train de lui administrer la solution.

Pour ne rien vous cacher, ce n'est pas évident à faire mais accessible à tous et NOUGATINE n'apprécie pas du tout.
Celà fait trois jours que je donne la solution à NOUGATINE qui semble respirer un peu mieux et ses problèmes de diarrhée sont pour l'instant résolues.

En espérant qu'elle n'ait pas infectée mes autres poulettes et que NOUGATINE se rétablisse complétement.

Merci à mon correspondant pour ces informations et conseils.

Cordialement.


Lou, le 18.02.12
27190

Bonjour,

Je tiens a remercier Chaleureusement John et Stauk pour leurs précieux conseils et précisions que jamais je n’ai pu trouver sur un autre site !

Mes amis se moque de moi lorsque je dis que mon coq chéri ( Royal) a Chanté pour la première fois, ou que ma poulette adorée ( Princesse) a pondu son premier œuf ... Ils me disent : “ Mais pourquoi tu t’embête avec des poules ? Pourquoi tu les caresses? Pourquoi tu leur donne des noms? “ Pour moi, ce ne sont pas que des poules !! Ce sont THE poules nègre soie... Ils ne comprennent pas... mais VOUS, vous qui me lisez, vous aimez vos Titi autant que moi sinon vous ne seriez pas sur ce site!! ;P

Royal a le bec tordu, une malformation dû a ces saloperies ( excusez moi du terme) de graines chimiques... Pour l’instant, il va bien, et sur les conseils avisés de John, Je lui lime régulièrement le bec pour lui donner plus de facilités a manger et a boire.

Encore une fois, merci, John & Stauk, au noms de tous les amoureux des Titis!!


Marie-Annick
8 février 2012.

Bonsoir,

Je viens de vous avoir au téléphone pour ma poule qui a un oeil gonflé et je tiens à vous remercier des conseils que vous m'avez donnés.

Je ne vais pas manquer de m'abonner à votre site pour pouvoir vous contacter lorsque je serai dans le besoin et c'est malgré tout assez souvent que nous constatons des problèmes dans notre élevage depuis que nous avons pris des poules dans un élevage.

Merci encore !

Marie-anick


Nathalie
5 août 2011.

Gardienne estivale des poules de ma mère, j’ai eu la chance de pouvoir aider l’une de nos poules, grâce à votre disponibilité, votre écoute et vos conseils avisés.
Les narines bouchées, un râle très inquiétant quand elle respire : grosse panique et énorme inquiétude.
Certes, le soin n’a pas été chose aisée car notre poulette ne savait plus très bien ce qu’on lui voulait.
J’espère de tout cœur qu’elle se rétablira mais quoi qu’il en soit, j’ai été touchée par la démarche : il est rare que quelqu’un « offre » sans demander de retour.
Je souhaite que ces quelques mots seront à la mesure de ma reconnaissance !
Merci pour elle et pour nous !


Damien & Elise Aude (11).
10 janvier 2011.

Bonjour,

Au mois de novembre dernier, un soir, nous avons trouvé notre poule Maïté très faible.
Elle ne voulait pas manger, elle avait le jabot énorme et tout mou.
Nous ne savions pas ce qu’elle avait et notre vétérinaire ne pouvait pas nous renseigner.

Notre entourage ne comprenait pas pourquoi on se « prenait autant la tête » pour une poule malade.
On nous disait : si elle est malade, on la tue et on la mange.
Mais pour nous ce n’est pas envisageable une seule seconde.

Après de multiples recherches sur internet, Damien a trouvé le site de SOS Gali.
Au téléphone, Stauk nous a dit qu’il s’agissait de la capillariose et qu’il fallait sans tarder commencer le traitement.

Le lendemain, nous achetions le médicament et le soir même nous avons commencé à traiter la poule.
Ca n’a pas été facile de la soigner : un de nous devait la tenir et l’autre devait lui ouvrir le bec afin de lui enfoncer le petit tuyau et lui injecter le produit.
Malgré tous nos efforts Maïté n’a pas survécu.
Mais grâce aux conseils de SOS Gali nous avons pu sauver une autre poule, Claire, qui avait la même maladie.
Par contre, pour Claire nous avons dû prolonger le traitement car le résultat n’était pas concluant, (une semaine de plus).
Nous avons eu peur qu’il lui arrive la même chose qu’à Maïté mais surtout que toutes les autres poules et le coq soient contaminés.

Maintenant que tout le monde va bien nous sommes soulagés et nous remercions vivement SOS Gali, sans qui nous n’aurions pas pu soigner nos poules.

Pour commencer l’année de la bonne patte, nous leur avons fait une cure de vitamines et des pâtées spéciales flore intestinale.

Nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2011.

Encore merci pour votre aide. Bonne continuation.

Damien & Elise.



Pierre - 84 - 19 Juillet 2010

Bonjour, Il y a plus de 3 semaines, je découvrais "Paulette", LA poule de la maison, avec une plaie située sous le croupion infestée de vers.
Depuis 2 jours Paulette, restait à "nicher" dans sa cabane, j'ai pensé quelle se préparait à couver, c'est en essayant de placer des oeufs à couver que j'ai découvert sa plaie.
J'ai nettoyé aussi bien que possible à l'aide de compresses et d'un antiseptique, pour enlever la masse de vermine, (plaie d'une taille supérieure a une pièce de 2 euros), j'ai ventilé la plaie au sèche cheveux pour faire tomber les vers.

J'étais assez pessimiste sur les chances de survie, j'ai emmené Paulette chez le vétérinaire qui a diagnostiqué une attaque d'un petit rongeur puis infection de la plaie. Ordonnance avec antibio dans l'eau de boisson + nettoyage de la plaie en alternance d'antiseptique + anti-helminthique, (une hérésie selon SOSGALI !!).
Après 8 jours, la plaie commençait à s'assécher mais la poule ne buvait et ne s'alimentait quasiment plus.
La chance de Paulette a été un appel auprès de "SOSGALI", (trouvé sur le web par ma compagne), il y a 10 jours.
Après un accueil téléphonique un peu "rugueux", j'avais négligé de peser la poule, j'ai eu un diagnostic très professionnel et argumenté :
Antibiotique ciblé pendant 10 jours + anti-inflammatoire 4 jours + nettoyage, désinfection  + un asséchant.
Ma pharmacienne a un peu "halluciné" mais m'a quand même délivré l'antibiotique !
Au bout de 6 jours Paulette a recommencé à mangé et à boire "normalement", elle retrouve peu à peu ses forces.
SOS Gallinacés aura bientôt un nouvel adhèrent.
Cordialement.

Pierre


Gérald (45)

Bonjour,

Le 26 janvier 2010, au petit matin, j’ai découvert notre superbe et adorable « Eole », coq nègre et soie, très mal en point.
Il gelait dehors depuis plusieurs jours et ça faisait trois jours qu’Eole ne voulait plus sortir du poulailler (on croyait le comprendre !...).
Il a refusé de se nourrir ou boire, les pattes molles et glacées.
Je l’ai pris dans mes bras et emmené à la maison pour le réchauffer auprès de la cheminée.
La vétérinaire nous a dit ne pas savoir quoi faire.
Ce jour là, merci Internet, j’ai découvert « SOS GALLINACES », ma femme à tout de suite téléphoné, Stauk a répondu avec calme et gentillesse et compassion.
Très vite, elle a su nous rendre opérationnels en nous dirigeant pour ausculter notre Eole, diagnostique, … une pneumonie.
Vite, une ordonnance et, direction la pharmacie (6 kms).
Là, la galère commence ! Pas de médicaments ou matériel sans ordonnance de notre médecin.
Explication, impuissance puis, colère … Il aura fallu 2 allers et retour à la pharmacie pour arriver à obtenir les bons médicaments et les bons dosages.
Pour le matériel nécessaire, c’est le « Centre de Soins » du village qui nous en a GENEREUSEMENT fait cadeau.
Malheureusement, pour tout mettre en place, rassembler et préparer les soins, 5 heures s’étaient écoulées … Trop tard, Eole est mort de suffocation dans mes bras mais nous avons pu sauver Candy, une de nos poules.
Notre chagrin est grand, Eole n’est pas remplacé.
Nos poules et coqs sont en liberté dans notre jardin de 2000 m2 et sont très collants avec nous.
Eurydis, la sœur d’Eole, à la mi-juin, la nuit, s’est fait manger par un renard, alors qu’elle terminait sa couvaison dans un coin du jardin.
Depuis, plus aucune poule n’a le droit de dormir en dehors du poulailler et sont, plusieurs fois par jour, passées à l’appel !

Merci encore et toute notre reconnaissance à Stauk, John et toute l’équipe de bénévoles.
Devenus membre depuis, nous nous sentons, grâce à eux, plus sereins pour veiller au confort de nos protégés.

Oct. 2009 - Eole.


Roger (59)

Bonjour,

Une de mes poules respirait comme si elle avait une bronchite.
Un simple coup de fil et un Monsieur d’une grande gentillesse et très patient m’a expliqué comment doser et administrer un antibiotique.
Non seulement elle fut très vite rétablie mais maintenant elle court partout et se remet à pondre régulièrement.

Bravo et encore merci.


Hélène (58)

Comme Christiane, j'ai été rassurée de trouver écoute et sollicitude alors qu'une de mes poules était bien malade.

Malgré les conseils et les soins, elle n'a pas survécu, mais tout a été fait pour sauver cette poule "de compagnie".
Précédement, je tentais la consultation vétérinaire mais ma véto, (très compétente pour chiens et chats), était un peu dépassée pour les maladies des volailles.
Généralement les animaux ne sont soignés qu'en fonction de leur valeur marchande, c'est à dire que peu de soins sont tentés pour une poule....

Il y a une semaine j'ai acheté au marché deux poulettes demi-naines, maigrichonnes mais vives et familières.
J'ai déjà eu quatre petits oeufs!

Elles ont donc rejoint la vieille poule blanche et la cane de Barbarie dans le jardin.
Elles y vivent en liberté et chienne, chats et poules cohabitent sans souci.
Mon seul regret est de ne pas pouvoir avoir de coq: je suis en ville et le cocorico génerait plus que les "sonos d'enfer" qui passent dans la rue!

A très bientôt,

Hélène.


Sandrine (30)

Bonjour,

Moi aussi j’ai trouver le site de SOSGALI un dimanche soir, alors que mon petit ARTHUR (un coq neigre soie de 4 mois) était au plus mal. J’étais complètement désespérée…

Malheureusement à cause du travail je n’ai pu téléphoner que le lundi soir et un traitement m’a été donné.
Hélas Arthur n’a pas passé la nuit, je n’ai même pas eu le temps d’aller à la pharmacie.

Je regrette juste de ne pas avoir fait de recherche sur le net plus tot.
Je sais qu’aujourd’hui il serait en train de picorer du bon grain.

En tout cas grâce à l’association, mon coq phénix se porte à merveille, alors qu’il n’y a même pas 15 jours de cela je pensais le perdre.

Je conseille l’association à tous les propriétaires de poule, une maladie ou un accident ça n’arrive pas qu’aux autres et je suis bien contente d’avoir quelqu’un pour m’aider et me conseiller.

Je remercie toute l’équipe MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI ET ENCORE MERCI

Sandrine


Christiane (07)

Bonjour à tous

J'ai trouvé ce site suite à un malheureux problème de tumeur pour ma poule préférée.
J'ai eu une écoute et des conseils.

Je suis un particulier qui a 7 poules dans le jardin et ne connaissais rien à l'élevage.
Je viens régulièrement consulter ce site pour faire le mieux pour les petites poulettes.
Une voisine me disait de ne surtout pas donner du pain à mes poules car le sel est nocif pour elles !!!
Je suis ravie de cette association qui me permet de faire le maximum pour mes poulettes et avoir des oeufs de bonne qualité.
Milles merci, je me sens moins seule, et moins déboussolée sur ce qu'il faut faire ou ne pas faire.

Bien sincèrement

Christiane


Annick Sarthe (72)

Merci à Mme MEYER pour ses conseils par tél. pour soigner nos MARANS alors que nous n'étions pas encore adhérent de l'association.


Cécile à Antony (92),
Je suis vraiment très contente (et mes enfants aussi) d’avoir trouver votre site et d’avoir pu vous contacter un dimanche après-midi !!!!…

Depuis plusieurs jours notre « poulette » ne se sentait vraiment plus bien, elle ne mangeait plus, avait beaucoup maigri et ne voulait presque plus bouger. Nous pensions qu’elle était condamnée .
Ce dimanche, en désespoir de cause, je m’étais mis à chercher sur Internet pour essayer de trouver un remède pour ce que je croyais être de la diarrhée.
Sur Internet il y avait pleins de conseils mais qui souvent se contredisaient et tout cela ne m’inspirait pas confiance…

Mais dans tout ce brouhaha, j’ai quand même trouvé votre site et surtout votre numéro de téléphone !!! Après toute une série d’examens que vous m’avez demandé de faire ! pour moi qui n’y connais rien, c’était un peu compliqué mais heureusement mon fils aîné a su m’aider et nous y sommes à peu près arrivés !
Vous avez conclu que ce devait être une infection pulmonaire (rien à voir avec la diarrhée!!!) et vous m’avez prescrit le bon médicament et vous m’avez expliqué comment l’administrer et à quelle dose !!! Déjà après un jour de traitement, notre poule allait déjà beaucoup mieux, et après une semaine de traitement, elle avait repris ses activités comme si de rien n’était !

Un grand merci à vous !


Bonjour à tous,
Je suis nouvelle et je suis devenue membre grâce à Titi le Colvert qui a failli mourir empoisonné par un surdosage de médicament prescrit par le vétérinaire.
Après 5 jours de traitement sans aucune amélioration de son état de santé puis 1 journée supplémentaire plus une piqûre chez un autre vétérinaire Titi était au plus mal.
Il ne mangeait plus depuis tout ce temps et se cachait.
J'ai alors pensé qu'il ne passerait pas une nuit de plus.
Ne sachant plus que faire, j'ai cherché sur le net où j'ai trouvé plusieurs sites dont celui de John et Stauk.
J'ai téléphoné à 14 heures.
Sur leurs conseils j'ai stoppé immédiatement les médicaments et à 18 heures 30 j'étais chez eux avec mon canard.
Je ne m'explique toujours pas comment ils ont réussi à apprivoiser Titi aussi rapidement lui qui d'habitude n'aime pas être caressé acceptait que des inconnus le touchent.
Après être passé dans leurs mains il se sentait déjà mieux, mangeait quelques graines et voulait même se baigner dans leur gamelle d'eau !
Maintenant, après un traitement vitaminé il a bien récupéré et il est sauvé.
J'ai reçu un accueil chaleureux et rassurant.
Merci encore à eux deux.
Tout cela c'est passé au mois d'Août 2009

Patricia et Titi de l'Yonne.


Carole Boissy le Cutté,

Un énorme merci à l'association, sans qui, ma "Choupette" serait encore en train de souffrir, voir morte.
Grâce à eux, elle a pu guérir de la gale des pattes. Le remède a été très efficace.
Je ne les remercierai jamais assez et suis vraiment fière d'être membre de SOS Gallinacés.

Un grand merci à vous.

Carole


Je me présente, Je réponds au nom de PRALINE, je suis une poulette de race brahma/perdrix et je tiens à vous dire que ce jour, je commence à aller presque super bien !

Oui, mon jabot était infesté de parasites et ma gentille maîtresse a commencé à s'affoler en me voyant régurgiter et me sentir assez mal ! Je ne voulais plus sortir , je n'avais qu'une envie DORMIR ! Ma maîtresse ELLE ne pouvait plus dormir, (elle pensait trop à mon mal être !!!!)

Après avoir contacté SOS gallinacés qui nous a ordonné un traitement spécifique, que nous avons commencé hier, me voilà par ce beau jeudi matin déjà bien en forme ! J'avais envie de sortir dans mon beau jardin, (que je garde comme la prunelle de mes yeux) et me voilà a picorer de droite/de gauche/ d'ébattre mes ailes.......

Haaaaaa comme je me sens bien ! Je crois péter la forme !

Alors, avec ma maîtresse, je dis mille mercis à l'association où nous sommes devenus membres !(Oui je me compte avec ! non ? )

Que celle-ci continue à prospérer car au nom de tous les gallinacés , nous avons trop besoin d'eux !

Merci de tout mon jabot de poulette !

PRALINE


Merci à vous, Stauk et John, pour votre dévouement envers "Coco", un petit coq victime de la perversion sans limite des chasseurs qui l'avaient enfermé dans une cage minuscule pendant près d'un mois, sous des températures plus qu'hivernales, afin d'appâter les renards.

Découvert in extremis, nous vous avions apporté ce petit animal en piteux état, couvert de parasites, de gale, la crête noircie et avec, surtout, une tumeur énorme au dessus du croupion qui a nécessité deux opérations consécutives et une « hospitalisation » d'un mois.

Merci donc pour la qualité de vos soins, votre disponibilité d'écoute et pour votre sens de la préservation de l'infiniment vulnérable.

Avec toute notre amitié.
Brigitte et Bernard.

Coco se porte comme un charme.


Salut a tous,

Merci, Milles Merci !!!!!

Vos conseils ont étés FABULEUX, notre beau Gandalf (un grand coq blanc) est revenu à la vie et il a même repris sa place dans la hiérarchie de la basse cour.

Vous avez répondus à nos question au téléphone alors que l'on est pas encore adhérant à l'association.

Merci encore.

Nous avons décidés de prendre la carte de l'asso.
vous aurez des nouvelles de notre petite famille rapidement.

Cordialement

Patricia, Nicolas, leurs enfants et Gandalf.


DANIEL 94

merci pour les renseignements concernent un poussin qui avait du mal a sortir de son oeuf


Bonjour,

Je tenais à vous remercier pour votre intervention et plus particulièrement Mme Meyer : mon superbe coq a repris la « direction » de son cheptel de poules, il chante à tue-tête, tout fier d’avoir retrouvé sa voix et sa forme suite à une mauvaise infection respiratoire.
Bonne continuation à vous tous bénévoles très compétents !!

Pierrette (près de Rambouillet dans les Yvelines)


Bonjour,

Tout d'abord nos voeux : les 7 chats, les 9 poules et coqs (dont 4 nègre-soie), la jument, l'âne, le chien, les cailles et les petits rongeurs qu'elles ont adopté pour dormir avec elles se joignent à nous pour vous souhaiter de vivre pleinement et en paix.
Vous êtes toujours disponibles, Stauk et John, pour un conseil, un mot gentil pour des gens comme nous, amoureux inconditionnels de nos compagnons canins, félins, équins et gallis.
Poursuivez votre oeuvre avec sérieux et humour, esprit critique et révolte constructive, comme vous savez si bien le faire. Merci.

à bientôt,

Rachel


Pouic-pouic

Bonjour, je m'appelle Pouic-pouic et je vais vous raconter mon histoire qui commence un premier janvier 2003...
La mère de ma future maîtresse fête son départ de son travail à la banque.
Il y a beaucoup d'invités, dont sa fille Juliette, qui s'occupe du banquet.
L'ex-collègue de sa mère lui demande de venir voir dans sa voiture et là, un gros carton...
Juliette se demande ce qu'il y a dedans, elle ouvre et me voit, Juliette a peur, c'est la 1ere fois qu'elle voit une poule comme ça, elle n'ose même pas me toucher !!
(rire)
La soirée passe, Juliette sait maintenant quel cadeau de départ vont offrir les ex-collègues à sa mère...

Et puis c'est l'heure des cadeaux ! Sa mère ouvre le 1er cadeau...
C'est du grillage pour poule !!!

Elle se demande à quoi va t-il servir ?
(rire)
Puis elle ouvre le 2ème cadeau...
Des graines pour poules...
Là, elle commence à comprendre !!! Et puis, le dernier cadeau c'est moi, Pouic-pouic 1an, petite poule rousse très heureuse de ma nouvelle famille !!!

Le temps passe et je me familiarise avec mon petit bout de grillage dans le jardin mais je le trouve un peu petit.
Juliette est toute à mes soins, elle s'occupe très bien de moi et ne veut que mon bonheur.
Elle m'apprend mon prénom et des sons pour dire de venir au pied.
Je suis vraiment un petit chien maintenant ! Juliette et son père vont me construire un beau poulailler.

Et voila, je suis enfin dans un vrai poulailler pour princesse Pouic-pouic !
(rire)
J'ai mon petit panier à l'étage, mon petit jardin privé etc..
Je domine tous les animaux de la maison chien, chats, ont vraiment peur que je leur pique le museau
(rire)

Je trouve la vie vraiment belle avec ma petite famille que j'aime tant.
Les années passent tranquillement.

Ce samedi 18 août 2007, le jour commence à se lever, je me demande ce que je vais faire avec ma petite maîtresse aujourd'hui...

Puis soudain, vers les coups de midi, alors que Juliette mange tranquillement dans la cuisine, un gros colley vient vers mon poulailler, j'ai très peur je me demande ce qu'il va me faire...
Il arrive à s'introduire dans mon poulailler, il me prit dans sa gueule et me déchiqueta dans le jardin.
Ma maîtresse crie ! Hurle ! Pour faire partir le chien.
Je suis touchée au niveau du dos, je souffre énormément.

Juliette me met dans un gros carton, avec un peu d'eau et des graines, pour que je me repose.
Elle court appeler son frère qui dormait encore.
Bien sûr, le samedi, les vétérinaires sont fermés, mais Juliette ne perd pas espoir, malgré des appels n'aboutissant à rien, elle eut quand même, au bout d'une dizaine d'appels, une vétérinaire de garde.
Juliette lui raconta ce qui m'était arrivé; la vétérinaire lui dit alors de me mettre de l'antiseptique sur ma plaie.

Malgré les soins de Juliette, j'étais vraiment choquée de ce qui venait de m'arriver.

Juliette dit à ses parents de m'emmener chez le vétérinaire car elle me connaissait et elle savait qu'il y arriverait une tragédie si on ne faisait rien.
Son père lui dit de me remettre dans mon poulailler pour me reposer et d'attendre quelques jours pour voir si je ne me guérirais pas toute seule.

Malheureusement, ce lundi 20 août je n'étais plus de ce monde...

Juliette dormait encore, tout le monde savait ce qui venait de se passer.

Puis, elle se réveilla et approcha de mon poulailler... elle me vit toute morte dans mon panier...
Juliette pleura toutes les larmes de son corps durant 3 jours surtout le soir, quand elle pensait qu'elle aurait pu me sauver...

Juliette culpabilisait beaucoup et culpabilise encore.
_________

Bonjour, je m'appelle Juliette, j'ai 14 ans et je voulais faire ce texte, pour vous montrer à quel point j'aimais ma petite Pouic-pouic que j'aurais pu sauver.
Pouic-pouic n'avait que 4 ans...
Son petit coeur a lâché, je pense.
En tout cas, si vous possédez une poulette, sachez qu'il peut arriver un malheur à tout moment donc aimez la comme elle vous aime...
Maintenant j'ai une nouvelle poule qui s'appelle "Poulette", elle aura sans doute d'autres qualités.

Tout cela pour dire que je suis désolé Pouic-pouic et que si tu m'entends, je t'aime très fort et je ne t'oublierais jamais... Jamais.

Ps : Je ne suis pas très bonne en expression écrite mais ce texte vient du coeur alors s'il y a des phrases qui ne veulent rien dire, je suis vraiment désolée...

Bien cordialement,

Juliette.


Marie-Françoise, SEINE-ET-MARNE (77)

Une "MERE-COQ" bien ennuyée se demandait vers qui se tourner pour résoudre les divers problèmes physiques et psychologiques de ses deux protégés TITI et LOULOU;

Son vétérinaire, homme de qualité, ne s'étant pas spécialisé dans les GALLINACES
Conseillait de se rapprocher d'éleveurs de volailles.

AIE!!! QUI? OU? COMMENT?......................
RIEN d'EVIDENT !!!!!!!!!!!!!!!

SOLUTION: Recherche sur internet
Poules..., coqs..., crêtes..., ergots..., anatomie comparée.. éleveurs.............

...Pendant ce temps là....... Les ergots longs et acérés du beau TITI , (5 Kilos), continuaient leur ravage en incisant l'abdomen.
C'est vascularisé, innervé un ergot??

PAS QUESTION DE MUTILER !!!!!, OU TROUVER LA REPONSE?????

En tapant GALLINACES j'ai découvert l'ASSOCIATION S.O.S.

Site net, précis, savant, chaleureux avec un N° de TELEPHONE

Jugeant mon cas moins alarmant que d'autres j'ai écris un mail.

Réponse immédiate de JOHN : Conseils, photos explicatives,
UN GRAND SERIEUX

Quelques jours après j'adhérais conquise à l'Association.

Depuis, grâce à STAUK et JOHN j'ai pu vermifuger enfin correctement, mes coqs par l'envoi de vermifuge, recevoir des conseils appropriés pour leur alimentation, résoudre des problèmes de crête noire, approfondir leurs problèmes sexuels liés à leur conportement.

Vous rajoutez à la compétence de l'humour, de la générosité, de la chaleur humaine :

MERCI POUR EUX, MERCI POUR NOUS

VOUS AVEZ TOUTE MA CONFIANCE.

Marie-Françoise


Jacqueline, LOIRE (42)

Après une désastreuse expérience suite à l'achat de poussins en animalerie, trop jeunes, trop fragilisés par le manque de chaleur, non vaccinés, non vermifugés, je me suis adressé à SOS GALLI. pour ne plus rester seule devant la perte de mes poussins un par un.
Mille mercis à Stauk pour sa compréhension, sa disponibilité, ses bons conseils malgré la difficulté du diagnostic à distance et surtout mon grand manque de connaissance en la matière....
Sur cinq, la moyenne n'est pas bonne car il ne m'en reste plus qu'un.
Malgré tout, cela m'a permis de faire connaissance avec l'assos.
Ce poussin m'encourage à ne pas baisser les bras pour la suite de mon élevage, (mon poulailler étant pratiquement terminé) et je sais que je peux compter sur les bons conseils de STAUK et des autres membres.
C'est vraiment SUPER.....Encore merci d'exister.

Jacqueline


Isabelle et Stéphane de Seine et Marne :

Nous tenions à remercier Stauk et John pour tout le soin et l'amour qu'ils ont su apporter à notre petite Zezette et pour l'avoir accompagner jusqu'à ce qu'elle rejoigne le paradis des poules le 25 septembre 2006.

C'est en découvrant cette association exceptionnelle - avec quel soulagement - que nous avons pu trouver aide et réconfort car il faut bien le dire nous étions bien seuls et désemparés et bien ignorants.

En quelques jours seulement l'état de notre petite Zezette, qui était plutôt du genre à régner en maître dans le poulailler, s'est dégradé à une vitesse incroyable.

Que faire, qui consulter en ces temps de psychose avec la grippe aviaire, comment la soulager, comment la soigner ?

D'autant plus que nous avions déjà perdu Yoyo en début d'année de façon similaire.

Il est vrai que le diagnostic a été sévère, patte luxée, insuffisance cardiaque, cancer généralisé, malformation !

(Il semblerait que l'éleveur à qui nous avons acheté nos petites poules pondeuses était peu scrupuleux).

Nous avons confié Zezette à Stauk et John qui ont pu la soulager et veiller sur elle tous les jours. Il n'y a pas eu de miracle car Zezette n'a pu être sauvée, mais nous avons découvert une vraie générosité de leur part ou plutôt une vraie humanité.

Aussi, nous voulions dire à Stauk et John que, depuis la disparition de deux aînées, nous avons bichonné tout particulièrement nos trois petites dernières, Lulu, Patou et Ninine car elles ont petit à petit retrouvé leurs repaires et nous pouvons leur garantir qu'elles apprécient bien les rillettes et les en remercient.

Isabelle et Stéphane.


Véronique Bouches du Rhône :

Et bien, je reviens, et encore pour enscenser Stauk et John.

Rappelez-vous, Corail, ma nègre-soie et les poules Corses de ma soeur, sauvées de la gale des pattes!!
Mais cette fois, c'est pour le sauvetage d'un "vulgaire" pigeon........
Un bb pigeon. (Je dis "vulgaire" parce que nombre de gens m'ont ri au nez quand j'ai voulu sauver ce pigeonneau.)

Après description et envoi de photos, Stauk localise le mal : infection du nombril qu'il faut opérer très vite sinon, septicémie.
Je vous passe tous les détails mais après m'avoir bien expliqué le protocole d'opération, je me suis retrouvée projetée "chirurgienne" bien malgré moi.

Stauk a été présente tout le temps, m'a prodigué tous les conseils nécessaires pour l'opération et les soins, par téléphone, par mail, toujours elle a été là.
Et résultat des courses: j'ai un TiBout en pleine forme, (c'est son nom) et hors de danger.
J'espère qu'il restera en ma compagnie le plus longtemps possible.
Je ne sais pas si c'est un garçon ou une fille.
L'avenir nous le dira...........

Je remercie publiquement Stauk, (John aussi, bien sûr, l'un n'allant pas sans l'autre!!!) et j'invite vraiment chaque personne qui a eu affaire un jour aux compétences de John et Stauk pour sauver un titi, de les soutenir en adhérant ou en faisant simplement un petit don à l'assoc.

Et c'est avec un réel plaisir que je vais m'acquitter de ma cotisation annuelle, (ce sera bien la 1ère fois que je serai contente de payer quoique ce soit !!!!!!)

Encore une fois MERCI

TiBout et Véro


Sébastien Loir-Et-Cher

Salut John,

quel soulagement ce matin à l'ouverture du poulailler, de voir Ginger me filer entre les pattes l'air de dire " eh ! c fini ma convalescence ..."

Affamée elle est accourue à la porte de la cuisine a sauté le seuil, battu des 2 ailes pour réclamer sa part de quatre quart, qu'elle a mangé si vite que j'ai bien cru qu'elle allait s'étouffer, on aurait alors pu parler d'ironie du sort !

Merci John, c de nouveau grâce à toi que Ginger partagera cette journée avec nous, et cette chance d'avoir possédé quelques restes de médicaments, ...je n'ose imaginer Ginger, après 3 jours d'attente...

Je retiens ce protocole particulièrement efficace pour une poule de 4.8 kg :

Vendredi 14 : Minuit, lavage de la plaie à grande eau + désinfectant pur sur les vers + lumière vive sur la plaie, jusqu'à disparition complète de tous les vers.
(Environ 1h 15 ) 4 ml de vermifuge pur dans l'anus.

Samedi 15h : Lavement 4ml de vermifuge + 10 ml d'eau.
Nettoyage de la plaie, désinfectant.

Samedi 23h : Nettoyage de la plaie, désinfectant.
Vermifuge 10 fois 0.5.

Dimanche : 150 g de quatre quart pur beure !

Merci, John, avec toute ma considération pour ton dévouement.

Sébastien

PS: Si tu le souhaites ce sauvetage pourrait illustrer ton recueil de remerciements.

(Pour information, Ginger avait une sur-infestation d'asticots qui la dévoraient vivante, certainement dû à la ponte d'une mouche au bord de l'anus de Ginger).
Bravo à toi Sébastien pour avoir oeuvré sans découragement.
John.


Andrée Var

Fleur et Florette.

Ma petite Fleur avait été retrouvée couchée sur le dos, morte subitement et Florette était en train de mourir elle aussi.
Fleur avait toujours été un peu tristounette et mangeait peu, quant à Florette, elle était pleine de vie, lorsqu'elle me voyait de loin, elle faisait un grand vol plané pour venir me rejoindre en chantant et elle se posait sur mon dos ou bien sur ma tête.

Je ne connaissais pas cette race "Barbue d'Uncle" et je la découvrais avec Fleur et Florette... c'est une race très attachante, Florette me faisait beaucoup de câlins depuis le premier jour de notre rencontre.

Quant à Fleur, plus timide que sa soeur, elle n'avait jamais pondu d'oeuf et elle mangeait peu, cela m'inquiétait...

Que s'était-il passé ce 30 Mai 2006 ?

Fleur était soudainement trouvée morte, et Florette couchée sur elle, ne bougeait plus.

Elle ne tenait plus sur ses pattes, son aile gauche grande ouverte lui permettait d'éviter de se renverser sur le côté.
Florette ne pouvait plus marcher, les deux yeux toujours fermés, elle ne répondait plus à mon appel et elle respirait en saccadant son corps, qui se soulevait, c'était affolant !

Sa crête était violacée très foncée et son jabot était mou et gonflé, on devinait au toucher, quelques graines et beaucoup de liquide dans le jabot.

Aucune fiente sur le sol, Florette semblait ne pas avoir digéré ce qu'elle avait mangé la veille.

C'était trop grave pour que je reste là, seule, à faire n'importe quoi.
Je contactais SOS Gallinacés, et c'est avec une grande gentillesse que l'association répondit à mon appel au secours.

Après m'avoir questionné dans tous les sens, Stauk m'aida par ses conseils et son assurance.
Au téléphone je pris soudain conscience que Florette allait peut-être me quitter et je fondis en larme.

Après une longue discussion avec Stauk au téléphone, je commençais à appliquer ses conseils le soir même car je disposais déjà dans la pharmacie de mes gallinacés, de tous les médicaments utiles.

Il fallait commencer par tuer les parasites du jabot, ce jabot mou et gonflé qui était envahi par des parasites responsables des problèmes digestif de la poulette. Il fallait un traitement pour les maladies respiratoires; sans oublier les vitamines qui aident à combattre la maladie.
Mon inquiétude grandissait.
Le lendemain aucune amélioration, l'oeil de la poulette était gonflé et collé par du pus.
Florette ne mangeait pas et j'étais obligée de la nourrir à la main.
Je lui parlais souvent pour la rassurer...
Je voulais qu'elle se batte pour vivre, je ne voulais pas la perdre.

Enfin, deux jour plus tard, ce 1er Juin, je notais une petite amélioration :
La poulette recommençait à se déplacer un peu et son oeil, bien que souvent fermé, n'était plus collé par le pus.
Le jabot dégonflait, je continuais le traitement pour tuer les parasites du jabot ainsi que le traitement antibio.

Florette recommençait à marcher et à se promener dans la maison, sa crête reprenait de jolies couleurs.

J'avertis aussitôt Stauk : Si Florette s'en sort, je crois bien qu'on boira le champagne !

8 Juin... plus d'une semaine plus tard :
Enfin, Florette est guérie, elle est sauvée, c'est un vrai miracle !

Florette recommence à manger seule, elle recommence à gratouiller le sol et à courir après les insectes qui volent sur le gazon.
Depuis la veille, on entend à nouveau son petit cri car elle chantonne sans-cesse dès qu'elle me voit.

Je téléphone à Stauk pour lui annoncer la bonne nouvelle, et Florette à côté de moi chantonne elle aussi pour lui dire Merci.

Ce n'est pas la première fois que je sauve un gallinacé depuis que je suis membre de l'association SOS Gallinacé, grâce aux conseils de John et Stauk.

Cette fois c'est un vrai miracle car Florette était à l'agonie, elle souffrait de plusieurs maladies graves en même temps.

Encore une fois je remercie John et Stauk pour leur gentillesse démesurée, pour leur aide, pour leurs conseils, leur amour vis à vis des titis, comme ils les appellent, et pour l'expérience qu'ils partagent avec nous les membres.

Andrée (83).


Retour