Retour

Coryza Exacerbé

Petite Rose, une Bantam de Pékin avait eu une hypertrophie du sinus post-orbital gauche, suite à une maladie pulmonaire passée inaperçue.

Elle fut opérée mais après plusieurs semaines le sinus a re-gonflé.
Nouvelle opération avec curetage profond.

Un mois plus tard, nouvelle hypertrophie mais cette fois des deux sinus :

Mise sous couverture antibiotique depuis trois jours, nous avions décidé de commencer par le sinus droit, celui-ci étant souple pouvait être vidé à l'aide d'une aiguille Microlance 19G 1,1 x 40mm reliée au vide, même s'il s'agit d'une aiguille de fort diamètre, cela évite d'inciser, nous pourrions alors nous occuper de l'autre sinus deux jours plus tard.
La succion ayant réussie, nous regardons le sillon palatin et là, une horreur, se trouvait un énorme amas de pus caséeux, expliquant que le sinus gauche avait infecté le droit par passage par le sillon :

Il était temps car Petite Rose aurait pu suffoquer et avait de grandes difficultés pour se nourrir et s'abreuver.
A l'aide d'une lancette courbe, il a fallut décoller le tour de l'amas purulent, avec grand soin car il ne s'agit pas de faire saigner une muqueuse.
L'amas s'est décollé mais malheureusement, il est tombé au fond de la gorge, bloquant la respiration de la poulette, à l'aide de brucelles à longs becs il a pu heureusement être sortit.

Le sillon palatin étant dégagé, on remarque que la cloison séparant la gorge du sinus post-orbital gauche risque de céder.
Nous décidons d'opérer sans délai alors que cela n'était pas prévu.

Dans le sinus la boule dure devenait une tumeur, non maligne mais présentant des racines qu'il fallut exciser une par une.
Cette opération évaluée à l'origine à une demi-heure à réclamée deux heure et demi !


Beaucoup de tissus purulents enlevés, sans compter ce qui a été aspiré.


2 jours plus tard, il ne reste qu'une petite croûte sur la joue gauche ou se trouvait la tumeur et une légère inflammation sur la joue droite dû au choc opératoire.


5 jours plus tard, la croûte est tombée, remarquable cicatrisation des gallinacés, on ne voit même pas de cicatrice, juste la peau un peu tirée qui découvre la membrane oculaire mais qui a repris sa place rapidement.

Petite Rose à pu reprendre ses activités, heureuse de vivre, les gonflements ne sont pas ré-apparus.

Retour

Les photos de cette page restent la propriété de Mme Stauk Meyer et de John Clickman, diffusion interdite sans autorisation.