Sommaire

Les aliments premier âge.

Appelés également aliments de démarrage, miettine ou granulés, contiennent tous des éléments chimiques et certains des hormones de croissance de synthèse.

A ce jour, la législation n'oblige toujours pas le fabricant à indiquer clairement la composition de son produit, il peut inscrire n'importe quoi, afin de vous séduire et vendre.
Il n'existe aucun label délivré par le ministère.

On retrouve alors sur les emballages : Nouveau ! Naturel ! Riche en calcium ! D'origine végétale, teneur en cendres, pourcentage en humidité, vitamines A, D3, E et autres dénominations qui ne veulent pas dire grand chose, "origine végétale", c'est très vague, cela ne veut rien dire, de quels végétaux s'agit-il, on trouve souvent du tourteau or le tourteau est le résidu provenant du pressage de graines oléagineuses, il n'y a rien de nutritif dedans mais ça fait du volume.
Vitamines ? Naturelles ou synthétiques ?
Quant aux hormones, cela ne figure jamais.
Mais il ne faut pas être candide, si un poussin nourri avec ces aliments, fait le triple de poids d'un poussin du même âge, nourri traditionnellement, il faut vous poser des questions.

Sur ce sac de miettine, dans la composition, on voit : Graines de lin, extraits de plantes et farines, aussi peu d'éléments pour un aliment dit "complet", c'est très faible, néanmoins, pour convaincre l'acheteur, on voit la représentation d'un coup de tampon stipulant :
"utilisable en agriculture BIOLOGIQUE".
C'est une forme de détournement, l'acheteur voit "BIOLOGIQUE" écrit en gros, tendant à le convaincre mais ce n'est pas la composition de la miettine qui est BIO, ne pas faire la confusion.

Un produit considéré BIO, reçoit une certification du gouvernement et l'autorisation d'apposer un label sur l'emballage :
Le label Français Le label Européen.

Sur certains engrais pour le jardinage on peut lire également "utilisable en agriculture biologique" mais très peu possèdent le label et évidemment ce n'est pas le même prix.

A ce jour, nous n'avons jamais trouvé d'aliments pour poussins ou poules adultes supportant un label BIO.


Ces aliments sont dangereux pour la santé des gallinacés.

C'est lors de la croissance que cela est le plus néfaste, voir la page qui décrit le mécanisme : Maladie tumorale provoquée.

Faire un aliment naturel, avec de vraies céréales, des protéines végétales et animales, des vitamines équilibrées et de procéder ensuite à la déshydratation pour conservation est possible mais cela coûterait cher, environ cinq fois le prix d'un sac d'aliments frelatés que l'on trouve dans le commerce.
Les possesseurs de gallinacés n'achèteraient pas.

La moyenne d'espérance de vie d'un animal qui a absorbé ce type d'alimentation est de deux ans, tout dépend de l'endroit ou les micro-tumeurs vont s'installer, le plus souvent sur l'ovaire de la poule et sur les testicules du coq.
Dans 98% des cas, l'issue est fatale.

Voici quelques photographies de l'autopsie d'une poule nommée Pili, appartenant à l'une de nos membres :

Cachexie spectaculaire des deux muscles pelviens.

Egalement cachexie des deux cuisses.

Cachexie = Fonte musculaire.

Déviation du sternum.

Abdomen ballonné, mou.

Bas de l'abdomen de couleur verte.

Cette couleur définie une septicémie.

Bien que la cachexie soit considérable, la perte de poids n'est pas très significative, ceci indiquant une ascite, effectivement, nous avons extrait près de 1,5 litre de liquide plasmatique jaune transparent de l'abdomen.


En temps normal le liquide plasmatique se trouve entre la membrane pariétale et la membrane viscérale, constituant le péritoine, permettant un glissement sans altération.
En cas de graves problème de l'organisme, le foie produit en sur-abondance du plasma qui passe dans l'abdomen et noie les organes.
L'animal maigrit mais l'ascite compense la perte de poids.

 

Cas typique de cancer généralisé.

Sur la gauche de cette photo, le lobe du foie a son contour noirci.

A droite, le second lobe met en évidence un épanchement de bile, (couleur verte).

En bas à droite : Le gésier, (estomac mécanique).

Au-dessus du gésier, le proventricule, (estomac chimique).

Le proventricule est hypertrophié, par le vain effort de digestion, le tractus étant bloqué.

Au centre, les intestins supportant des chapelets tumoraux conséquents.

On remarque quelques tumeurs au bas de l'abdomen, à côté du cloaque.

 
Autre vue des chapelets tumoraux, complètement à gauche, les poumons qui sont nécrosés, rouge vif, avec présence de caillots, (ils sont roses sur un animal sain).

Intestins enlevés :

On remarque tout en haut, l'ovaire et des tumeurs en formation.

Pour les besoins de cette photographie, nous avons conservé le dernier segment du gros intestin, (au centre) et l'oviducte à sa droite.

Intestin et oviducte se rejoignent dans le cloaque, en bas.

La sortie du cloaque se nomme l'anus, ne pas confondre avec l'aboutissant de l'intestin : Le rectum et l'aboutissant de l'oviducte : Le vagin.

Sur le cloaque une tumeur, derrière on en voit plusieurs.

Au milieu de l'oviducte, présence d'un jaune d'oeuf qui a cuit.

 
Vue rapprochée de l'ovaire et des dizaines de tumeurs.

Que de dégâts !

Nous terminerons par cette photo.

Organes enlevés, au centre, la colonne vertébrale.

De chaque côté de la colonne les reins.

Sur un animal sain, chaque rein est composé de trois lobes de couleur marron, dont les uretères atteignent directement le cloaque, les gallinacés étant dépourvus de vessie.

Nul besoin de longues descriptions.

Sur la gauche, vu la forme et la couleur, le rein est nécrosé.

Sur la droite la nécrose a commencé, on remarque le tissu alvéolaire de ce rein.


Voici comment se termine en cancer généralisé, les micros-tumeurs provoquées par les aliments de démarrage au stade poussin.

Certains visiteurs de ce site élèvent des volailles pour leur consommation personnelle, ces photos montrent ce qu'ils risquent de manger, s'ils donnent de la miettine à leurs poussins...
Une semaine de cette alimentation suffit pour démarrer le processus sans retour arrière.

D'autres visiteurs ont des poules pour avoir de bons oeufs : Bon appétit !

Et puis d'autres encore qui ont des sujets pour leur plaisir, pour leur beauté, lient affection avec leurs titis, ils les aiment beaucoup, puis, les titis s'amenuisent jours après jours, ce sont de grandes souffrances, puis la mort.
Ceci est très éprouvant, nous le savons par le nombre de personnes qui nous appellent... Pire encore lorsque de jeunes enfants sont confrontés à la mort de leur animal favori.

Nos conseils : Ne jamais acheter d'aliments composites, même si le vendeur vous dit qu'il n'y a rien de meilleur, il n'en a pas mangé et n'a jamais fait d'autopsie !)
Vous poser la question de savoir ce que les poules et leurs poussins mangeaient depuis des milliers d'années, la durée de vie minimale était de 10 ans, fortes et vigoureuses, jamais malades.

Lorsque vous achetez des sujets, essayez de savoir ce que l'éleveur a donné à ses poussins, (peu évident).

Les hormones de croissance ont été développées à la fin de la dernière guerre, pour favoriser le développement des volailles de consommation et relancer le pays.

Nous remercions notre membre Béatrice de nous avoir autorisé à diffuser les photos d'autopsie de sa poule Pili qu'elle adorait.

Sommaire