Sommaire

 

L'alimentation est primordiale, plus elle sera saine, plus vos sujets seront beaux et bien portant.

L'emploi de granulés chimiques est déconseillé, d'ailleurs si vous possédez des poules, c'est vous qui mangez les oeufs et les granulés avec !
Autant achetez vos oeufs au supermarché !

L'emploi de miettes déshydratées pour le démarrage est encore plus néfaste, car elles contiennent des substances chimiques et parfois des hormones de croissance synthétiques, 98% des poussins qui absorbent ces molécules sont condamnés, une seule semaine est suffisante, il n'y a pas de retour arrière.
Voir le développé en
cliquant ici.

Dès la naissance, la fabrication de pâtées pour poussins est indispensable, selon la race, des protéines et des vitamines naturelles devront être ajoutées.

A partir d'un mois, on pourra passer à une alimentation traditionnelle.

Les adultes doivent avoir en permanence leur ration de céréales naturelles, à cela, s'ajoute et selon l'espèce des compléments alimentaires.

Les recettes de pâtées pour poussins et les compléments alimentaires pour adultes sont disponibles pour les membres de SOS Gallinacé dans l'espace membres.
On peut également les trouver dans les CDrom spécialisés race par race.


L'habitat.

Un poulailler doit répondre à certaines exigences, il est primordial que sa façade soit dirigée vers l'Est.
Il doit être exempt de tous courants d'air et de préférence être isolé contre le froid et la chaleur, il doit pouvoir être fermé durant la nuit, afin d'éviter l'intrusion de prédateurs, le poulailler doit être posé sur une dalle béton, pour interdire l'accès par le sol de rats ou autres rongeurs, il doit posséder un ou plusieurs barreaux, car les gallinacés aiment se percher, ceci est également une mesure d'hygiène, les barreaux ne doivent jamais être ronds mais de section carrée ou rectangulaire, à cause de la morphologie des pattes.
Les perchoirs ne doivent pas être trop haut pour prévenir les risque de chute provoquant des foulures, une hauteur de 40cm est suffisante.
Le sol sera recouvert de paille qui peut se changer facilement et absorbe bien l'humidité des fientes, les copeaux de bois sont à proscrire, si l'on ne connaît pas leur provenance, en effet, certains bois, avant d'être rabotés, sont traités avec des produits chimiques, la sciure et les copeaux peuvent contenir des particules métalliques dangereuses, c'est également un terrain de choix pour les acariens, parasites et moisissures.

Les pondoirs/couvoirs en caisses bois sont à éviter, là aussi, les interstices entre les planches forment un abri de choix pour les parasites, sous les caisses il y a très souvent des moisissures, une caisse bois se désinfecte difficilement, il faut préférer des caisses en matière plastique, si possible avec couvercle.

En période hivernale, le poulailler pourra être doté d'un chauffage, afin que les sujets ne brûlent pas inutilement leur réserve de graisse.

Sommaire