Retour

 Mimi bout de sucre

Apporté par son propriétaire Patrick, membre de SOS Gallinacés, Mimi est en très mauvaise posture.
Suite à une infestation de vers, l'intestin est hyper gonflé, provoquant un prolapsus, (descente d'organes) :

Précisions sur l'anatomie :
Certaines personnes pensent que tout se passe dans le croupion d'une poule.
1) Le croupion est le muscle qui soutient les plumes de la queue.
2) L'anus est le muscle annulaire qui ferme le cloaque.
3) Le vagin est le conduit qui expulse les oeufs et qui récupère le sperme du coq.
4) Le rectum est le muscle qui termine l'intestin.
5) Les uretères rejettent l'urine dans le cloaque.
6) Chez le coq, deux déférents conduisent le sperme à l'orifice éjaculatoire.

En temps normal, ces terminaisons se trouvent dans le cloaque qui forme une chambre, fermée par l'anus.
Rectum et vagin forment un Y inversé et mobile : Lorsque la poule veut pondre, elle présente son vagin devant l'anus, il y a évagination, l'oeuf peut sortir.
De même, il y a évagination lorsque la poule accepte le coq, c'est à dire lorsqu'elle sait que le passage est libre pour la montée du sperme dans la vésicule.
Lorsque la poule a besoin de rejeter ses excréments, elle présente son rectum devant l'anus.
Quand elle veut uriner elle rétracte vagin et anus.


Mimi, ayant l'intestin bourré de vers, il y avait une descente d'organes, avec complication car l'ensemble étant congestionné elle ne pouvait plus faire ses excréments.
2ème complication : Une autre poule croyant bien faire, avait donné des coups de bec pour la débarrasser de ce "machin" qui dépassait, on voit sur la photo que le rectum présente un traumatisme, une blessure s'étant infectée.
Très préoccupant car une muqueuse ne forme pas de croûte de protection et à cet endroit, des batéries de toutes sortes prolifèrent.
Il a fallut en premier lieu donner un vermifuge efficace.
Pratiquer avec prudence un curetage.
Chaque jour il fallait nettoyer les muqueuses avec un désinfectant qui ne pique pas, faire des lavements en entrant un tube jusque dans l'intestin pour liquéfier les fientes, tout ceci sous une couverture anti-septicémique.

Un deuxième vermifuge fut donné au bout de 10 jours pour détruire la nouvelle génération de vers ayant éclos, puis un troisième pour avoir la certitude que tous les parasites étaient détruits.

Il est clair que l'intestin de Mimi était endommagé et que ces traitements intensifs avaient supprimé la flore intestinale.
Il fallut alors employer d'autres médicaments pour rétablir l'équilibre du tractus.


Les organes de Mimi ont retrouvé leurs emplacements normaux.
Ce sauvetage a duré un mois et demi.


Mimi en convalescence, faisant une cure de Ray-grass !


Le jour du départ, en attendant Patrick, son papa, toujours aussi accroc du Ray-grass coupé aux ciseaux, sous le regard blasé de Babooshka qui voit tellement passer de titis !
Ce même jour, Mimi nous a fait le plus beau cadeau qui soit :
Un oeuf !
Et pas n'importe quel oeuf ! 37 grammes ! Pour une bantam de 835g, c'est énorme ! C'est aussi un symbole car une poule qui re-pond est complètement guérie.
Nous conservons précieusement cet oeuf.


Pourquoi ais-je donné le surnom "Mimi bout de sucre" ?
Parce que c'est une petite torpille qui fonce à raz du sol, à se demander si elle possède des pattes !
Douée d'une intelligence remarquable, très conviviale, même avec des grosses poules pesant cinq fois son poids !
Et puis bien sûr, sa jolie couleur rappelant un bout de sucre candi.

Longue vie à toi Mimi bout de sucre.

Retour