Sommaire

 La race Houdan

La race Houdan possède 5 doigts à chaque patte. Originaire de la ville du même nom dans les Yvelines. Si elle fait partie des races d'ornement, avant, elle était destinée à la consommation. Race non rustique car trop jeune, elle ne couve pas ou très rarement. Croisement habile dans les années 1850 de la Padoue pour la huppe, on la considère d'ailleurs, comme une variété de la Padoue. A partir de 1902, la Houdan se modifie, suite à des croisements avec la Brahma et la Dorking, d'où la crête en feuille de chêne et la huppe développée.

L'élevage est délicat, on assiste parfois au SMS, (Syndrome de Mort Subite), au plus jeune âge, le poussin semble en pleine forme et tombe brusquement, frappé par la mort, on remarque des problèmes cardiaques transmis génétiquement. Heureusement, ces SMS sont plus rares à l'âge adulte.

La Houdan s'entend très bien avec les autres races, elle devient très familière si l'on s'en occupe et si l'on évite de la surprendre en arrivant sans prévenir ! Si on a la chance d'avoir une Houdan qui accepte de couver, on remarque qu'elle s'occupe admirablement bien de ses poussins, elle peut même prendre en charge les poussins d'une autre race.

Remarquez la prestance et les belles courbes de ce coq nommé Rocco.

Malgré son allure un peu "diabolique", les coqs de Houdan sont conviviaux et peuvent s'apprivoiser, à condition de leur consacrer un peu de temps régulièrement.

Nous avons fait ces photographies dans l'élevage Avicolect, avec l'aimable autorisation de sa propriétaire, Madame Katia.

Sommaire