Retour

 

Origines et généralités

Les gallinacés sont très anciens, comme certains reptiles : Crocodiliens et serpents ayant traversé le temps.

Nous estimons que l'apparition des premiers gallinacés se situe à +/- 80 millions d'années, au crétacé.

L'ancêtre est le fameux Archéoptéryx, découvert en 1861 et datant de 150 millions d'années, faisant la jonction entre les dinosaures et nos oiseaux modernes.
L'Archéoptéryx ne se déplaçait pas par un vol battu mais il pouvait planer en sautant d'un arbre, ce petit dinosaure à plumes ne mesurait que 60cm.
Des fossiles de gallinacés n'ont pu être mis à jour car il y avait la prédation et les gallinacés décédés étaient dévorés par des espèces nécrophages.

Peut-être avez-vous entendu parler de l'Archaeoraptor, supercherie sur les espèces transitoires, montage habile de deux fossiles en un seul, par des paysans Chinois, afin de le vendre à des scientifiques.

La supercherie a été élucidée en novembre 2002 par Julia Clarke, Fucheng Zang et Zhongue Zhou, il s'agissait pour la plus grande partie d'un Yaornis martini, volant mieux que l'Archéoptéryx, reconstitué avec un dinosaure à queue longue, il n'en reste pas moins que ce fossile apporte des éléments supplémentaires au passage dinosaures/oiseaux.

Le 20 janvier 2005, l'AFP rapportait la découverte de Julia Clarke et de son équipe en Antarctique occidentale : Le Végavis iaai, daté de 70 millions d'années, le nom de Végavis vient de l'île Véga où il a été découvert et de Avis qui signifie "oiseau", iaai désigne le sigle en hommage à l'institut antarctique argentin.
Le Végavis est un lointain parent de nos ansériformes actuels, (canards, oies, cygnes). L'adaptation au milieu aquatique, (pattes palmées, bec aplatit, plumage adapté à l'eau), peut laisser songer à une appartenance antérieure aux gallinacés : Galliformes >> Ansériformes.

Photo du Végavis, on remarque que ce fossile possède les caractéristiques de nos palmipèdes actuels, nageant avec la faculté de voler, ceci peut expliquer que son fossile a été retrouvé sur une île inhabitée de l'Arctique.
Regrettablement, les gallinacés ne volant pas ou très peu, n'ont pu changer de continents entourés par les eaux, on ne retrouve que difficilement des fossiles mais insufisament anciens pour faire la jonction avec l'Archéoptéryx, découvert dans les carrières lithographiques d'Allemagne où tous les détails ont été admirablement préservés.

A ce jour, seulement quatorze Archéoptéryx ont été découverts, confirmant la théorie de Darwin sur la transition des espèces et la déconvenue de ses détracteurs.


Nos poules actuelles, bénéficient de cette très longue durée dans le temps, un système d'auto-immunité exceptionnel leur a permis de résister, (jusqu'à ce que l'homme intervienne avec ses molécules de synthèse, faisant se renforcer bactéries et virus)...

Une plume de poule ou une écaille de reptile sont très proches, constituées pour leur majeure partie de Kératine.

Les poules ont conservé les écailles sur leurs pattes, ce qui leur permet de se déplacer dans des environnements boueux, ne pas craindre le froid, ni les morsures de serpents.

L'acuité visuelle est remarquable, une poule peut voir une fourmi à deux centimètres de son bec et en même temps un avion en altitude.

L'ouïe est également hyper développée.

Un sens gustatif très performant lui permet une médecine instinctive et de ne pas s'empoisonner avec une toxine.

L'odorat est important mais moindre que chez les mammifères.

A noter que les gallinacés ont conservé le long cou très articulé des dinosaures.

De toutes les espèces d'oiseaux, le petit de la poule, le poussin, ainsi que le caneton, par une transmission génétique, sont les seuls à se débrouiller dès la sortie de l'oeuf, peu importe l'environnement, il va s'y adapter par un auto-apprentissage intelligent.

Que le poussin se trouve sous sa mère ou dans n'importe quelle sorte d'éleveuse artificielle, il saura se débrouiller et trouver boisson et nourriture, alors que pour les autres espèces d'oiseaux, hormis les palmipèdes, sans la becquée des parents, c'est la mort assurée.

Un aiglon, par exemple, est tributaire de ses parents jusqu'à l'âge de trois mois, il n'acquière sa maturité sexuelle que vers quatre ou cinq ans.

Pour conclure, nous pensons que les gallinacés sont les oiseaux les plus anciens de l'évolution encore vivants et il est regrettable que l'humain, qui n'est sur terre que depuis un petit million d'années, se comporte comme un bébé et détruit son environnement !

Vous rendez-vous compte que les industriels de volailles alimentaires ou les industriels animaliers de volailles d'ornement, sont en train de mettre à néant 80 millions d'années d'évolution, pour quelques dizaines d'années de profit personnel financier ?

Il faut empêcher ce désastre par tous les moyens.

John Clickman & Stauk Meyer.

(Les développés de l'évolution, avec animations, se trouvent dans nos CDroms de description sur les races, bientôt disponibles).

Retour