Sommaire

Les membres de SOS Gallinacés

indiquent comment ils le sont devenus


Katia Charente (17).

Pourquoi je suis devenue membre de SOS Gali ?!
A vrai dire je ne sais plus, tellement cela me parait évident.

Quand j'ai débuté l'élevage amateur, je me suis posée des questions, les bouquins spécialisés et les vétos étaient loin de répondre à mon attente, les forums restaient trop .... pas assez quoi !

Lors d 'une recherche, je suis tombée sur Aristosoie.
Nous avions pas mal d'atomes crochus , l'humour étant un facteur immédiat d' attirance chez moi ....... et pour ce qui est de l'humour à chaud ou a froid, c'est le gros lot avec John et Stauk.

Pas de langue de bois, quand il s'agit de nos Titis, tout pour me plaire et surtout une vraie connaissance du sujet avec en plus cette humanité, cette sensibilité qui manque à beaucoup, à tous ceux qui considérent la plume comme de la viande sur pattes !

Destinés à la consommation ou pas, tous les animaux méritent le respect et toute notre attention quotidienne !

Je n'aime pas beaucoup non plus ceux qui pour agrémenter leur Blog ou leur Site, piquent des photos voire carrément des textes entiers en copier-coller et mis sur leurs pages en "oubliant" de citer la source, tout en attendant "les félicitations des visiteurs comme des friandises" ( je cite texto un copieur ! ).

SOS Gali merci d'être là pour nos Titis et aussi pour nous !


Chère Katia, tu oublies de dire que ta carte de membre porte le numéro "001", ta confiance nous honnore.
John.

Véronique Pyrénées-Atlantiques (64)

Merci à John et Stauk pour leur dévouement pour mes titis achetés dans un endroit pas très recommandable.

Depuis 2 ans, époque à laquelle j'ai eu mes premières pépettes, je n'ai pas eu beaucoup de chance, puisque je les ai vu mourir sans pouvoir rien faire.
Les réponses des vétos étaient assez évasives ou radicales !!!

Et puis, décembre 2006 après un acharnement farouche à trouver des réponses, je suis tombée sur votre site.
MIRACLE ! Gentillesse, dévouement et compréhension.

Mes trois dernières rescapées allaient avoir une grande chance de pouvoir être soignées...

Kiki : Coq croisé Bantam-Nègre-soie.
Barbichette : Poulette croisée Nègre-soie, Faverolle, Sussex....
Duchesse : Sussex.

Duchesse, gros problèmes respiratoire, après avoir eu successivement John et Stauk au téléphone, après plusieurs traitements, Duchesse souffre d'allergies respiratoires... plus fragile lorsque c'est humide... mais avec le printemps elle va beaucoup mieux.

MERCI !

Stauk m'a aussi donné des recettes pour mon chien et mon chat car après un message de John au sujet des croquettes, j'ai vite fait de changer leur alimentation.
Le changement s'est fait tout en douceur.

MERCI encore à tous les deux, c'est un réel plaisir de vous avoir au téléphone, vos conseils on ne s'en lasse pas et votre amour pour les titis est remarquable.
Enfin des personnes qui me comprennent !
Car quelquefois quand on dit que l'on adore les poules, on passe pour des fous !

Les poules comme les autres animaux sont des êtres vivants et ils ont droit au même respect, quand on les connaît bien et qu'on leur apporte beaucoup d'amour, ils savent vous le rendre au centuple...

Si on pouvait donner autant d'amour que les animaux nous portent, il n'y aurait plus de guerre...

Je regrette une seule chose c'est d'habiter aussi loin...

Bien amicalement,

Véronique.



Christian Auvergne (63)

Comment j'ai connu ARISTOSOIE ? Tout bêtement en navigant sur des sites de races et en recherchant poule nègre soie, je suis tombé dessus. J'ai commandé un CD, qui a lui tout seul vaut toutes les encyclopédies et ensuite, je recevais régulièrement des nouvelles du site.

J'eu quelques échanges avec John et appris la naissance de sosgali.

Cela correspondait probablement, avec d'autres découvertes, j'ai mis quelques temps à adhérer; je ne sais pas pourquoi... Peut-être, envie de voir ou pas envie d'entrer dans une association après une vie associative très intensive en Normandie.

Maintenant, j'y suis j'y reste et je tâche de porter sa parole au mieux.


Andrée Var :

J'espère bien que de temps en temps d'autres membres viendront nous faire partager leurs aventures avec leurs titis, et nous raconteront comment ils ont découvert l'existence de l'association Sos-Gallinacés... je suis curieuse !!

Quant à moi, je ne suis membre que depuis quelques mois seulement et je regrette ne pas avoir eu plus de connaissances avant, pour sauver les poules de ma maman.

''C'est un cancer'' avait dit le vétérinaire. j'avais fait abréger leurs souffrances mais maintenant je pense que ce n'était sans doute pas un cancer et que j'aurais certainement pu les sauver.
Et, lorsque j'ai découvert cette association c'était pour moi une main tendue.

Je n'étais plus seule.

J'aimerais bien que tout le monde raconte mais je me doute bien que ce n'est pas avec joie que les membres vont raconter COMMENT ils ont découvert l'association, car hélas la majorité des membres sans doute, ont dù contacter l'association suite à un grave problème.
En fait, il n'est pas utile de TOUT raconter, mais simplement de dire COMMENT.

Je participe à plusieurs forums sur les gallinacés, ils se complètent, mais lorsque j'ai un sérieux besoin je m'adresse à l'association.

L'association m'aide beaucoup, mais l'association ce n'est pas une ou deux personnes, chaque membre ici est utile en faisant partager aux autres son expérience.


Béatrice Loiret :

Comment ais-je connu sos gallinacés ? Et bien voilà :

En novembre 2005, j'avais 2 poulettes depuis août 2002, (mes 2 premières), l'une blanche l'autre rousse mes Pilis comme je les appelle.

Ma p'tite rousse se couchait souvent de plus en plus souvent, bref sans rentrer dans les détails, elle allait de plus en plus mal !
Bien sûr comme beaucoup d'entre nous quand tout va bien on ne se pose pas de questions.
Mais là, tout allait mal et personne pour me renseigner mais qu'avait-elle ?

Comment la soigner et surtout la soulager ?

Je me donc mis à chercher comme une dingue sur internet, espérant la moindre aide pour soulager ma Pili et là je tombe sur un site indiquant un n° de telephone !

Je tente le tout pour le tout !

Je téléphone le samedi 19 novembre à 23 h en rentrant de mon travail !
Stauk me répond, elle me demande d'aller auprès de ma Pili pour avoir le plus de détails possible.

J'étais dans le poulailler dans le noir avec une lampe électrique et mon téléphone : Voilà mon premier contact !

Je me demandais à qui je parlais en pleine nuit auprès de ma poulette ?

J'étais désesperée !

Le lendemain , soit le dimanche , (je travaillais l'après-midi); j'avais demandé à Maman de venir rendre visite à ma fifille.
Dans la soirée, ma Pili ne pouvait plus se déplacer, elle était sans force.
Maman l'a prise dans ses bras et alla la coucher.

A mon arrivée le soir, je re-téléphone à Stauk : Rendez-vous pris, je lui emmène ma fifille le lendemain.

Le diagnostic fut très dur car aucun espoir mais l'issue finale fut très douce pour tout le monde; Stauk a endormi Pili.

Lorsque je suis rentrée (lundi 21/11/2005) , j'avais un message de Stauk sur mon répondeur, me disant que Pili était partie sans souffrance dans ses bras, avec plein de mots doux.

Bouuu !! je pleure à vous raconter ça !

Encore mille merci à Stauk pour sa douceur.

Voilà comment j'ai connu SOS Gallinacés et que je suis devenue membre.


Marie-Ange Seine et Marne :

Moi j'ai récupéré Sophie, Nègre-soie blanche chez une "brave" dame, elle vivait parmi des tas de ferrailles (Sophie).

Au bout de quelques jours je me suis aperçue que Sophie avait une plaie dans le cou et aucun véto pour soigner ma poulette.

J'ai donc cherché sur le net et j'ai trouvé SOS Gallinacés via Aristosoie, qui semblait pouvoir répondre à mes questions.

J'ai donc téléphoné et après accord je me suis rendue chez John et Stauk avec Sophie à environ 1h de chez moi.

La plaie nétait pas belle et du coup Sophie est restée chez John et Stauk, et pour éviter qu'elle ne s'ennuie ils lui ont offert un petit copain Nègre-soie noir : Petit Poucet.

Au bout de 2 mois de bons soins Sophie semblait sauvée, mais c'était sans compter sur dame nature qui en avait décidé autrement.

Petit Poucet était bien seul et triste sans sa Sophie, John et Stauk lui ont donc offert Ephie nègre soie blanche et l'amour est repartie.

Décidemment la nature est cruelle, Petit Poucet est parti à son tour laissant Ephie toute désorientée.

Stauk m'a alors contactée pour adopter Ephie et nous voilà repartis.

Depuis Ephie fait sa loi à la maison, c'est moi sa mère à présent et même si elle vit dehors toute la journée parmi les autres poulettes, elle n'oublie pas le soir de rentrer dans son dodo, dans la cuisine, non sans avoir réclamé une gourmandise à grand renfort de cris et de petits coup de bec sur mon pied, afin d'être sûre que je comprenne.

Maintenant que les poulettes ont leurs médecins personnels quand le besoin se fait ressentir je n'hésite pas !

Voilà comment je suis arrivée à SOSgali


Christine Alsace :

Mon mari a construit un poulailler pour y mettre des poules, mais des poules ''normales''.
Et puis l'an dernier, le lundi de pentecôte, nous sommes allés chez des gens dont nous avions entendu parler, puisqu'ils avaient de belles poules.
Nous en avons vu de toutes les races, de toutes les couleurs et de toutes les tailles, et en partant la dame me dit "j'ai un couple là, si vous les voulez vous pouvez les prendre parce que je manque de place pour eux, ils sont très calmes et je ne peux pas les mettre avec n'importe qui, ce sont des Nègre-soie qui sont nés chez moi" Des quoi ?? Quel nom bizarre...

Et nous voilà partis avec avec Roméo et Juliette et en prime 2 petites poules naines grises non répertoriées.

Arrivés à la maison, pas de grains, pas de litière.. enfin rien quoi... un jour férié de surcroît, et surtout une ignorance totale sur la nourriture des poules.
Bref, on s'est débrouillé, et quelques jours plus tard j'ai commencé à chercher sur Google : ''Nègre-soie'' et bingo je suis tombée sur Aristosoie, puis; j'ai cliqué sur SOS Gallinacés aussitôt mis dans les ''Favoris''.
J'y ai par la suite trouvé tous les conseils dont j'avais besoin, et plus tard j'ai payé ma cotisation.

Et puis Roméo s'est trouvé très bien chez nous, et il a immédiatement fait des bébés à sa Juliette, mais aussi aux deux autres ...(là aussi merci SOS Gallinacés, parce que gérer une couvaison et des poussins ça ne s'improvise pas)...
Les bébés ont pris le relais, et nous avons actuellement 24 spécimens; certains avec quatre doigts, d'autres avec cinq, les uns volent, d'autres courrent..

Enfin voilà, ce sont nos poulettes et on en est complètement gagas !


Véronique Bouches du Rhône :

Rimshot ! OUI, c'est Rimshot qui m'a fait tombée gaga des nègres-soies.

Je ne savais même pas que ça existait !

J'ai vu un jour la photo de sa Miladie sur un autre forum animaux, j'ai trouvé cet animal étrange... et surtout, surtout; la façon dont il parlait de cette poulette.

Aaaaaaaahhhhhhhh, ça donnait envie!!!!!

Il m'a donné le lien de Aristosoie.

Alors, suis allée surfer sur Aristosoie, je suis tombée en extââââse devant cette merveille et j'ai dit, (assez fort), à mon Cher et Tendre que ce serait chouette de donner une petite copine à Lili (ma squatteuse de poule rousse, "tombée" chez moi, alors que le nouveau voisin, balançait toutes les volailles de l'ancien voisin, sur la route derrière chez moi).

Bref, le jour de notre anniversaire de mariage, mon C et T est arrivé avec une espèce de chose toute déplumée pleine de gale aux pattes, j'ai pris contact avec Stauk, qui a effectivement diagnostiqué la gale et qui me l'a guérie.

Comme c'était l'année du Corail (11 ans de mariage, je crois), je l'ai donc appelée : Corail.

Et c'est ainsi que plus tard, j'ai eu le privilège d'assister à la naissance de l'assoc SOS Gallinacés et de compter parmi ses premiers membres.

La suite, on la connait, on sauve, grâce à eux, ceux qui nous sont chers, gallinacés ou non.......... (mes pigeons sont toujours là, et plus beaux que jamais !!!!!)


Luc (Rimshot) Seine Saint Denis :

Moi qui voulait rester dans mon p'tit coin d'ombre...

Ben alors là, c'est bien raté mais alors dans les grandes largeurs.

Bon,alors pour ma defense, faut bien avouer que j'ai aussi flashé sur cette mignonne ''boule de poil'' qu'est Milady.
Au début, c'était des mail avec John, puis des questions plus précises et le moment tant attendu est arrivé... la mignonette était là... à attendre son ''papa'' !

Et puis, au travers du site bien fait, bien construit, instructif et didactique et tout et tout, j'en suis '''automatiquement'' venu à chercher un moyen de les aider.

Via le CD d'Aristosoie, j'ai complété mes faibles connaissances, tout en aidant de manière ''pratique'' les ''concepteurs''.

Et puis, et puis, des liens se sont tissés et bien évidemment, lors de l'idée de création de l'Association, c'est bien sûr tout naturellement, que j'ai proposé ma modeste aide pour créer le Forum des membres, en parallèle de ce grand projet de site pour l'Assoce.

Voili voilo, je suis content de les compter dans mes amis.
Je leur dois beaucoup et je reste intimement persuadé que l'effort consenti (pour cette partie purement technique), est bien peu de chose en regard de toute leur gentillesse et disponibilité respectives... à eux 2.


Héloïse Nord-Pas-de-Calais

Coucou le monde !

Alors pour moi, c'était en 2001. Je décidais de construire un poulailler et de trouver des "poules à poils" dont m'avait parlé une amie de mes parents.
Alors je tape : poules à poils et je suis tombée sur Aristosoie.
Entre deux je suis allée acheter des poules dans une ferme bidule truc où il fallait pas acheter (j'étais pas encore au courant) et j'ai eu pas mal de soucis avec les poulettes et c'est à ce moment que j'ai commencé à communiquer avec John et Stauk qui n'ont pas arrêté de m'aider jusqu'à aujourd'hui ! Ensuite j'ai été chercher des titis chez eux et j'ai gardé contact jusqu'à la création de sos galli, dont je suis devenue membre !


Carole Eure :

Bon, je vais aussi raconter comment je suis arrivée là !

J'avais une petite poule Nègre-soie qui s'appellait "Espoir" née chez moi, que l'on avait réchauffé dans nos mains en attendant de trouver une nounou car sa mère est morte le jour de sa naissance !
Bref, cette petite poule était tout pour moi et elle a eu la gale des pattes et j'ai trouvé sur le net le site "aristosoie" et téléphoné le jour même.
C'est john qui a répondu à toutes mes questions et envoyé rapido la potion magique !
Quelques mois plus tard, l'assoce se créait et j'ai adhéré tout de suite à l'idée.
A chaque fois que j'ai eu besoin d'un conseil, john a toujours été là !
Et franchement, de nos jours, c'est rare !


Hélène Seine et Marne

C'est le confinement qui m'a fait découvrir Sosgali, j'avais tellement peur qu'on me fasse tuer mes plumailles d'amour et je n'avais rien pour confiner.
Nulle à l'ordi je tente (où faut cliquer ''rechercher''), poules-habitation :
Je ne trouve rien, après plusieurs essais de mots, je tape poule, confinement et clique sur les propositions :
Je tombe sur une lettre bien léchée et me dis qu'au moins des gens s'activent et j'arrive à trouver un n° de tel, heureusement car après j'ai été incapable de retrouver cette lettre !!
On ne se moque pas des nuls à l'ordi.
Je téléphone et tombe sur Stauk qui tenait des propos auxquels j'ai adhéré tout de suite.
J'ai donc pris ma carte et ai pu les rencontrer.

Pas déçue pour l'instant, loin de là !


Nelly Bretagne

Je suis devenue membre parce que c'est sur ce site que j'ai trouvé toutes les réponses aux questions que je me posais sur les poules, coqs, leur reproduction, soins etc...

J'ai pu soigner un coq nègre soie que ma voisine m'avait donné.
Quand ce coq est arrivé à la maison, je me suis aperçu qu'il boitait, gardait souvent une patte en l'air.

Après observation, j'ai remarqué qu'il avait des pattes vraiment bizarres, c'est grâce à John et Stauk que j'ai pu donner un nom à ce phénomène ; il avait la gale des pattes et grâce à leurs conseils et leur produit (qui n'est pas de l'huile de vidange préconisée par les imbéciles), j'ai pu le soigner efficacement.

J'ai pu soigner, il y a un an et demi, Titoune, une bantam de Pékin coucou, qui infestée de vers avait le vagin ressorti. En deux jours, ma cocotte était sur pied !

Qu'aurai je pu faire sans Stauk ?

Je sais comment nourir mes titis d'une façon naturelle, quoi leur donner comme vitamines, quel vermifuge donner etc... les empêcher de souffrir.

J'ai pu faire une merveilleuse couvée l'an dernier en suivant toutes les instructions de John et Stauk. J'ai eu des sujets super beaux, forts, sains.

Je suis fière de tous mes bébés.

J'aurais été vraiment bien démunie, seule (car je suis vraiment seule) avec mes titis avec les conseils à la noix donnés par des gros malins pas forcément plein de bonnes intentions .

J'ai entendu tellement de bêtises, de choses infondées, de croyances ridicules autour des poules... mon instinct me disait bien de ne pas écouter, sauf une petite mamie qui m'a racontée qu'elle préparait des pâtées à sa volaille.

(Dernière en date : quand une poule a les intestins qui sortent, il faut lui mettre de l'eau de javel dans son eau !!!!). Celle là est rude !!! Le vinaigre au pire, elle peut s'en sortir, mais l'eau de javel... !!!

Les maladies sont bien expliquées, les planches anatomiques sont très intéressantes, on sait comment "fonctionne" une poule.

J'apprécie l'intelligence et l'humilité du site. Ce sont deux qualités pour moi essentielles pour la crédibilité des propos.


A suivre...

Sommaire