Retour

Les maladies cryptogamiques :

Ce sont des maladies provoquées par des spores de champignons.

Il faut éviter les litières humides, siège de moisissures, la poussière est également un vecteur important, une drasticité de la prophylaxie sanitaire est la base pour réduire les maladies dues aux spores.
Selon les saisons, l'air ambiant supporte les spores autant que les pollens, une prolifération peut être très rapide.


Les candidoses.

Provoquées par un champignon de type levure, qui prolifère dans le jabot et dans les oesophages, (primaire et secondaire).

Les aspergilloses du tractus digestif.

Moisissures dans le jabot et les oesophages.

Dans ces deux types de maladies, l'animal est lent, mange peu, plumage ébouriffé, semblent avoir froid, on remarque parfois des diarrhées.
La chaleur et l'humidité favorisent le développement de ces micro-organismes dans les litières sales et poulaillers mal tenus.

Les spores, (moyen de reproduction des champignons), sont omniprésentes dans l'air que nous respirons, il faut vivre le moins mal avec, c'est inévitable, ce qu'il faut absolument éviter, est la prolifération par manque d'hygiène.


L'aspergillose des voies respiratoires.

Dans ce cas, les spores envahissent la trachée et les bronches, des amas de moisissures se développent, l'animal montre des difficultés à respirer en levant la tête et en ouvrant le bec, à l'autopsie on remarque souvent que les poumons sont verdâtres et que les sacs à air sont enduits de mucosités.

Le temps passant, les cils de protection de la trachée respiratoire sont détruits, ce qui favorise le passage d'autres spores et tout cela évolue vers une mort certaine.

Il faut faire la différence avec une maladie respiratoire classique, en écoutant le passage de l'air vers les poumons, en particulier dans la trachée.

Les poussins sont très sensibles aux aspergilloses.
Parfois, des spores sont emprisonnées dans le mucus qui recouvre la coquille d'un oeuf, à l'incubation, avec la chaleur, on remarque des développements de moisissures, il faut absolument détruire ces oeufs.



Ne pas confondre :
La candidose provoquée par candida albicans.
L'aspergillose provoquée par les aspergillus.
Les antibiotiques classiques n'ont aucune efficacité, il faut employer des molécules tirées d'autres champignons, généralement de la famille des Steptomyces.
Ces molécules ne passent pas la barrière digestive, on les retrouve intactes dans les fientes, elles agissent par contact direct, soit par nébulisation, soit par application sur les lésions de la peau ou des muqueuses.

 

Retour