Retour

Les carences alimentaires chez les poules

Déficit en vitamines et en protéines.

Les sujets, manquent de vigueur, boitements, chute de la ponte, oeufs mous, déviation du sternum, (bréchet), doigts tordus, pérosys, scènes de piquage, becs décalcifiés, chute des ongles plumage épars, grand écart du poussin.

Ces symptômes sont accentués par une alimentation mal adaptée, un manque protéinique et en carbonate de calcium.


Plus précisément, les manques en carbonate de calcium, (coquilles d'huître, coquilles d'oeufs, calcaire, coquilles d'escargots), provoqueront des oeufs mal formés, à coquille mince ou inexistante.
Les aliments inappétents, comportant des moisissures ou détériorés par des parasites, provoqueront une baisse d'activité et de productivité ainsi que plusieurs maladies.
Il ne faut pas rêver en disant qu'une poule, ça se débrouille !

Il ne faut pas oublier que les poules, qu'elles soient dans un élevage industriel ou familial, sont captives donc dans un milieu artificiel, de ce fait, l'éleveur, quel qu'il soit, doit considérer que ses poules ne peuvent pas trouver ce qu'elles trouvaient dans la nature avant l'apparition de l'homme sur terre.

Cela équivaut à mettre un loup dans un pré, avec une herbe magnifique, entouré d'un mur ! Ou de donner des croquettes à un lion.
Chaque race de chaque espèce animale doit avoir à sa disposition la nourriture qui lui convient, les gallinacés n'y font pas exception.
Une poignée de granulés est insuffisante, voire désastreuse.

Ne vous laissez pas tenter par les boîtes de vitamines/protéines que l'on trouve dans la grande distribution avec de belles étiquettes chatoyantes, qui résolvent tous les problèmes et qui ne sont pas cher.
Les vitamines naturelles et de qualité ont un prix.

N'oubliez pas que c'est vous qui mangez les oeufs, si vous donnez des produits chimiques ou de merveilleux granulés à vos poules, vous les mangez également...

Retour